Annuler

Métier : Gendarme

Devenir Gendarme (formation, salaire...)

04 juillet

C'est avant tout un militaire et un personne de terrain au service des citoyens. En effet, le·a gendarme assure la protection des personnes et des biens, à la campagne ou à la ville, de jour comme de nuit. Il ou elle fait respecter l'ordre public. 

Gendarme

Définition générale :

C'est avant tout un militaire et un personne de terrain au service des citoyens. En effet, le·a gendarme assure la protection des personnes et des biens, à la campagne ou à la ville, de jour comme de nuit. Il ou elle fait respecter l'ordre public. Il ou elle est généralement en uniforme et porte généralement une arme.

Compétences :

- Connaissance de la loi,
- Connaissance des règles de sécurité,
- Compétence rédactionnelle,
- Esprit d'analyse et de synthèse,
- Connaissance du terrain,
- Savoir respecter des consignes précises,
- Savoir s'intégrer à une équipe,
- Savoir s'imposer et se faire respecter.

Activités :

- Missions de police judiciaire,
- Prévention,
- Surveillance du territoire et du réseau de communication (sécurité des frontières, routière),
- Missions de défense militaire « sur le terrain » (opérations extérieures menées à l'étranger).

Qualités :

- Être efficace,
- Dynamique,
- Responsable,
- Maîtrise de soi,
- Qualités relationnelles,
- Bonnes dispositions physiques,
- Être diplomate.

Formations :

- Pour devenir sous-officier : Certificat d'aptitude gendarmerie, puis deux ans en unité. Les admissions se font sur dossier et tests, de 18 à 36 ans.

Conditions pour se présenter : être de nationalité française, avoir suivi la journée d'appel de préparation à la défense, mesurer 1,70 m minimum pour les hommes et 1,64 m pour les femmes. Une bonne acuité visuelle ainsi qu'une bonne endurance physique sont exigées.

- Pour devenir officier : Concours externe (BAC + 4) puis, suivre deux ans de formation à l'École des officiers de la gendarmerie nationale de Melun.

Spécialisations possibles : Garde Républicain, motard, moniteur de tir, maître-chien, etc.

Salaires :

Le·a sous-officier·ière débute avec une rémunération de 1 600 et 2 300 € bruts / mois, puis, en devenant officier·ière, il ou elle peut compter obtenir un salaire de 2 300 et 3 800 € bruts / mois (hors primes).

Environnement :

En bureau ou sur le terrain