Annuler

Métier : Maître nageur·euse sauveteur·euse

Devenir Maître nageur·euse sauveteur·euse (formation, salaire...)

01 juillet

Loin des clichés des séries américaines, le·a sauveteur·euse veille sur les nageur·euse·s et agit en cas d'incident. Véritable professionnel·le, il ou elle sauve de nombreuses vies.

Maître nageur·euse sauveteur·euse

DÉFINITION GÉNÉRALE :

Loin des clichés des séries américaines, le·a sauveteur·euse veille sur les nageur·euse·s et agit en cas d'incident. Véritable professionnel·le, il ou elle sauve de nombreuses vies.

COMPÉTENCES NÉCESSAIRES :

- Très bonne condition physique,
- Connaissances des gestes qui sauvent.

ACTIVITÉS :

Selon son lieu de travail, il ou elle peut avoir différentes fonctions. Il ou elle peut enseigner la natation et les gestes qui sauvent ou surveiller les plages et les clubs de vacances. Il ou elle sanctionne les mauvais comportements, aide les personnes en difficulté et distribue le matériel de natation. Il ou elle reste toujours attentif·ive et doit repérer rapidement tout incident.

QUALITÉS :

- Patience et qualités relationnelles,
- Être pédagogue et savoir mettre en confiance,
- Attentif·ive,
- Responsable et consciencieux·ieuse.

FORMATION RECOMMANDÉE :

- Brevet national de sauveteur secouriste (BNSSA),
- Certificat de compétence de citoyen de sécurité civile Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1),
- Brevet de surveillant de Baignade (BSB),
- Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport mention Activités Aquatiques et de la Natation (BPJEPS AAN).

SALAIRE :

Varie selon le lieu de travail : de 1 610 € et 2 240 € bruts / mois.

ENVIRONNEMENT :

- Piscines municipales,
- Clubs de vacances,
- Plages,
- Centres de remise en forme et de rééducation.

Maître nageur·euse sauveteur·euse