Annuler

Métier : Plaisancier·ière

Devenir Plaisancier·ière (formation, salaire...)

17 juin

Le·a plaisancier·ière propose aux particuliers des visites sur l'eau afin qu'ils ou elles puissent découvrir d'une manière originale les cours d'eau, fleuves ou lacs de leur région.

Plaisancier·ière

Définition générale :

Le·a plaisancier·ière propose aux particuliers des visites sur l'eau afin qu'ils ou elles puissent découvrir d'une manière originale les cours d'eau, fleuves ou lacs de leur région.

Compétences nécessaires :

Savoir aisément naviguer en respectant l'environnement et savoir animer une visite guidée sur l'eau. Pour les bateaux ou péniches qui proposent des services de restauration et des soirées, il faut comme dans tout commerce de restauration, savoir gérer une clientèle qui peut être étrangère.

Activités :

Le·a plaisancier·ière propose des services touristiques de promenade sur les fleuves et rivières pour faire découvrir la nature qui borde le cours d'eau. Il ou elle anime souvent les visites guidées et peut proposer des services de restauration ou organiser des soirées privées pour les entreprises et particuliers. Le reste de l'année, le·a plaisancier·ière s'occupe de l'entretien de son matériel nautique ou pratique une autre activité rémunérée.

Qualités :

- Rigueur,
- Esprit commercial,
- Bon sens relationnel avec les passagers.

Formation recommandée :

Un diplôme en secourisme peut être utile.

Salaire :

C'est un métier saisonnier qui ne peut se faire qu'au retour des beaux jours, vers le mois de mars. Les gains des plaisancier·ière·s dépendent de la clientèle. Certains sont de véritables business dans les villes les plus touristiques d'Europe. Les bateaux mouches à Paris par exemple.

Environnement :

Sur les canaux, fleuves et rivières.

Plaisancier·ière