Annuler

Métier : Accompagnateur·rice de tourisme équestre

Devenir Accompagnateur·rice de tourisme équestre (formation, salaire...)

21 juin

L'accompagnateur·rice de tourisme équestre organise et conduit des promenades et des randonnées équestres sur des itinéraires identifiés.

Accompagnateur·rice de tourisme équestre

Définition générale :

L'accompagnateur·rice de tourisme équestre organise et conduit des promenades et des randonnées équestres sur des itinéraires identifiés. Il ou elle assure la sécurité des cavalier·ière·s et est également chargé·e de faire découvrir les lieux traversés (d'un point de vue culturel, écologique).

Compétences nécessaires :

- Être bon·ne cavalier·ière,
- Avoir un bon sens de l'orientation,
- Savoir encadrer et gérer un groupe de personnes,
- Connaître l'écosystème et avoir de bonnes connaissances concernant la préparation d'une sortie (repérage de l'itinéraire),
- Savoir prendre des initiatives,
- Savoir préparer le matériel et connaître les premiers soins à apporter aux chevaux en cas d'accident.

Activités :

- Repérer et créer les différents itinéraires,
- Organiser les promenades, randonnées ou rallyes en fonction des différents niveaux des cavalier·ière·s et assurer l'encadrement.

Qualités :

- Responsable,
- Organisé·e,
- Savoir s'adapter aux différents niveaux et aux différentes personnalités,
- Bon contact relationnel,
- Pédagogue à l’écoute de ses client·e·s.

Formation:

- Brevet d'accompagnateur de tourisme équestre (ATE),
- Brevet de meneur accompagnateur en tourisme équestre,
- Brevet de guide de tourisme équestre ou le Brevet de maître randonneur,
- BEPA activités hippiques.

Salaire :

Payé au SMIC.

Environnement :

C'est une activité généralement exercée de juin à septembre et qui complète souvent le poste de moniteur·rice équestre ou de directeur·rice du centre équestre.

Accompagnateur·rice de tourisme équestre