Annuler

Métier : Officier·ière de l'armée de terre

Devenir Officier·ière de l'armée de terre (formation, salaire...)

14 juin

Sa mission principale est de défendre le territoire de toute attaque.

Officier·ière de l'armée de terre

Définition :

Sa mission principale est de défendre le territoire de toute attaque.

Compétences :

- Spécialiste des nouvelles technologies,
- Techniques d'approche et de combat.
- Encadrement,
- Gestion de projets et d'équipe.

Activités :

Au sein d'une unité de combat, d'un service technique ou d'un état major, il ou elle dirige une équipe qui peut aller de plusieurs hommes à des milliers selon son grade. L'officière forme et encadre ses hommes ou ses femmes afin que tous soient effectifs en cas de mission. C'est à la fois une personne de terrain qui encadre les activités mais aussi un·e gestionnaire qui dirige une équipe.

Qualités :

- Charisme,
- Sens des responsabilités et organisation,
- Excellente condition physique,
- Mobilité et disponibilité.

Formation :

Officier de carrière : école spéciale militaire de Saint Cyr (ESM) en 3 ans ; école militaire du corps technique et administratif (ENCTA) en 2ans ; école militaire supérieure d'administration et de management (EMSAM) en 2 ans et école nationale des arts et métiers (ENSAM). Officier sous contrat : recrutement à bac +2 et avoir moins de 30 ans.

Salaire :

Élève officier·ière : 942 € net par mois. Lieutenant : 1 900 € net par mois.

Environnement :

Armée de terre, en France, dans les territoires d'outre mer ou à l'étranger lors de missions.

Officier·ière de l'armée de terre