Annuler

Métier : Maquilleur·euse

Devenir Maquilleur·euse (formation, salaire...)

13 juin

Le·a maquilleur·euse utilise sa technicité au service de l'image et de la mise en scène.

Maquilleur·euse

Définition générale :

Le·a maquilleur·euse utilise sa technicité au service de l'image et de la mise en scène.

Compétences nécessaires :

La fonction de maquilleur professionnel peut s'exercer de multiples façons, mais elle requiert toujours compétences techniques et talent artistique. À cela doit s'ajouter une âme d'artisan car il s'agit d'un métier manuel et technique. Outre les compétences attendues en cosmétologie et esthétiques, des connaissances en dermatologie, en photographie ou en techniques de pose de prothèses sont nécessaires.

Activités :

Il ou elle effectue le maquillage d'un comédien ou d'un invité participant à un spectacle, en tenant compte des directives du metteur en scène ou du réalisateur. Il ou elle exerce en studio, dans les loges, sur un plateau de télévision ou de cinéma, ou en extérieur. Le rythme de l'activité est irrégulier. Les horaires sont souvent décalés, le travail de nuit et en fin de semaine est fréquent, en fonction de la programmation des spectacles.

Qualités :

- Aimer travailler en équipe,
- Grande sensibilité, 
- Bon relationnel,
- Bonne maîtrise de toutes les choses artistiques,
- Bon coup de pinceau,
- Esprit créatif,
- Capacité d'adaptation.

Formation recommandée :

Faute de diplôme national, la formation de maquilleur professionnel relève d'établissements privés qui disposent d'une entière liberté quant aux programmes et aux méthodes pédagogiques. Il n'y a pas de diplôme spécifique à avoir pour intégrer une école, il faut juste avoir une fibre artistique et de la motivation. Différents CAP et un nouveau bac pro sont préparés dans les CFA et lycées professionnels. Certaines écoles proposent un BTS Esthétisme ou encore des formations qualifiantes.

Salaire :

Pour une pige ponctuelle, 155/180 € bruts. Dans le cinéma, 200/250 € bruts. Les tarifs évoluent en fonction de votre notoriété.

Environnement :

L'activité nécessite une étroite collaboration avec les membres du tournage. Elle s'exerce souvent dans le cadre du statut de salarié intermittent des spectacles.

Maquilleur·euse