Annuler

Métier : Commissaire-priseur·euse

Devenir Commissaire-priseur·euse (formation, salaire...)

13 juin

Le·a commissaire-priseur·euse est chargé·e de mettre en vente des objets d'art, des antiquités ou tout autre objet lors de ventes aux enchères et les anime.

Commissaire-priseur·euse

Définition générale

Le·a commissaire-priseur·euse est chargé·e de mettre en vente des objets d'art, des antiquités ou tout autre objet lors de ventes aux enchères et les anime.

Compétences nécessaires

De grandes connaissances en art, en histoire de l'art et en droit.

Activités

Il ou elle procède aux inventaires des objets qu'il ou elle va estimer pour les mettre en vente à un prix de départ qu'il ou elle aura évalué. Le·a commissaire prépare les catalogues d'objets et il ou elle installe la vente aux enchères. Il ou elle peut aussi être amené·e à organiser des expositions pour présenter les objets au public.

Qualités requises

- Sens de l'organisation,
- Intérêt pour l'art et la culture,
- Curiosité,
- Bon relationnel,
- Sens de la mise en scène.

Formation recommandée

Après l'obtention d'un diplôme en droit et en histoire de l'art, la chambre nationale des commissaires-priseurs propose un examen d'accès qui permet un apprentissage de deux ans chez un·e commissaire-priseur·euse.

Environnement

Depuis la réforme de 2000, les commissaires priseurs sont tous des commissaires priseurs judiciaires. Ils ou elles réalisent des ventes volontaires mais aussi des ventes d'objets issues de faillites ou de saisies.

Salaire

Il varie selon le type de vente organisé. Le·a commissaire-priseur·euse perçoit une commission sur la vente d'un objet. Le·a vendeur·euse cède 7% et l'acheteur 9% du prix final atteint.

Commissaire-priseur·euse