Annuler

Métier : Conservateur·rice du patrimoine

Devenir Conservateur·rice du patrimoine (formation, salaire...)

13 juin

Le·a conservateur·rice du patrimoine a des missions diversifiées. Il ou elle regroupe, conserve, étudie et présente des œuvres, ou des pièces de collection à un public.

Conservateur·rice du patrimoine

Définition générale :

Le·a conservateur·rice du patrimoine a des missions diversifiées. Il ou elle regroupe, conserve, étudie et présente des œuvres, ou des pièces de collection à un public.

Compétences nécessaires :

- De grandes connaissances en histoire et histoire de l'art sont requises,
- Sens esthétique développé,
- Notions en gestion.

Activités :

Le·a conservateur·rice du patrimoine encadre la protection et la mise en valeur d'œuvres qui serviront dans le cadre d'une présentation au public. Il ou elle a en charge de gérer son projet et de le mener à bien en dirigeant également une équipe.

Qualités requises :

- Grande aisance relationnel,
- Courage,
- Tenacité,
- Volonté d'acier.

Formation recommandée :

Au minimum être titulaire d'une licence ou bénéficier d'un niveau bac+4 ou +5. Ces pré requis ouvrent les portes du concours d'entrée à l'Ecole Nationale du Patrimoine. Vous intégrez par la suite une formation rémunérée de 18 mois.

Salaires :

Le·a conservateur·rice peut gagner entre 1 861 et 4 459 € brut/mois, auxquels s'ajoutent les primes variables.

Environnement :

Le·a conservateur·rice d'État est recruté par le ministère de la culture alors que le·a conservateur·rice territorial·e peut être recruté·e par les collectivités. De conservateur·rice 2nde classe, vous pouvez passer conservateur·rice 1ere classe, puis conservateur·rice en chef.

Conservateur·rice du patrimoine