Annuler

Métier : Préparateur·rice sportif·ive

Devenir Préparateur·rice sportif·ive (formation, salaire...)

24 juin

Le·a préparateur·rice sportif·ive accompagne l'entraîneur·euse dans l'encadrement des athlètes.

Préparateur·rice sportif·ive

Définition générale :

Le·a préparateur·rice sportif·ive accompagne l'entraîneur dans l'encadrement des athlètes et est en charge du développement de leurs qualités physiques et de leurs forces en organisant des entraînements adaptés.

Compétences :

Connaissances en anatomie, en physiologie et en diététique ainsi que sur la discipline en jeu et sur ses athlètes.

Activités :

Établit des entrainements adaptés à ses athlètes dans le but de les faire progresser et encadre ceux-ci durant toute la durée des événements ou de leurs carrières sportifs.

Qualités :

- Sens de l’organisation et du contact,
- Condition physique et pédagogie.

Formation :

- Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS),
- Diplôme européen de préparateur physique ou diplôme universitaire de préparation physique en sports collectifs accessible à BAC+3.

Les professeurs de sport mais aussi les professeurs d'EPS, les enseignant·e·s du CREPS peuvent accéder à ce poste.

Salaire :

Salaire très variable selon l’importance du club, la notoriété du ou de la préparateur·rice physique et son niveau de diplômes.

Environnement :

Aux côtés des sportif·ive·s, à son compte ou pour une fédération, un club ou même une salle de sport, son travail s’étale sur plusieurs jours ou plusieurs années selon la mission.

Préparateur·rice sportif·ive