Annuler

Métier : Horloger·ère

Devenir Horloger·ère (formation, salaire...)

Mardi dernier

Salarié·e ou à son propre compte, l'horloger·ère répare, entretien, monte, règle des montres ou des appareils de mesure de précision. Avec des compétences précises et complémentaires, il ou elle peut envisager de travailler dans l'armée.

Horloger·ère

Définition générale :

Salarié·e ou à son propre compte, l'horloger·ère répare, entretien, monte, règle des montres ou des appareils de mesure de précision. Avec des compétences précises et complémentaires, il ou elle peut envisager de travailler dans l'armée.

Compétences nécessaires :

- Dextérité manuelle,
- Une bonne vue,
- Une bonne capacité de concentration.

Activités :

- Préparation,
- Réglage,
- Contrôle,
- Maintenance,
- Montage,
- Assemblage,
- Vente,
- Conseil.

Qualités requises :

- Rigueur,
- Ordre,
- Précision.

Il faut aimer le travail fini.

Formation :

Le CAP horlogerie est le diplôme de base. À un niveau plus important, on trouve le Bac professionnel Artisanat et Métier d'art, le DMA (Diplôme des Métiers d'Art) et le BM (Brevet de Maîtrise) en horlogerie. Tous ces diplômes s'effectuent en deux ans. On peut également se former à la profession d'horloger par la voie de l'industrie, notamment grâce à des diplômes comme le CAP microtechnique, le BEP microtechnique et le Bac techno STI Génie mécanique option microtechnique.

Salaire :

Souvent le SMIC puis évolution suivant responsabilité.

Horloger·ère