Annuler

Métier : Savonnier·ière

Devenir Savonnier·ière (formation, salaire...)

30 juin

Le·a savonnier·ière est un·e artisan·e qui conçoit et fabrique des savons. Il ou elle choisit ses matières premières et réalise plusieurs savons différents pour répondre à la demande de sa clientèle.

Savonnier·ière

Définition générale :

Le·a savonnier·ière est un·e artisan·e qui conçoit et fabrique des savons. Il ou elle choisit ses matières premières et réalise plusieurs savons différents pour répondre à la demande de sa clientèle. Il ou elle monte sa gamme de savons et s’occupe de toutes les étapes de conception, fabrication, contrôle de qualité, conditionnement et de la vente. Le·a savonnier·ière doit créer des mariages harmonieux entre ingrédients pour obtenir une odeur, un coloris et une action particulière de son produit. Beaucoup de savonnier·ière·s sont indépendant·e·s, et travaillent sous le statut d’autoentrepreneur·euse.

Compétences :

- Connaître le(s) procédé(s) de fabrication du savon,
- Savoir marier les ingrédients pour obtenir les odeurs et les couleurs escomptées,
- Connaître les plantes et leurs propriétés,
- Savoir réaliser un contrôle de qualité et de conformité sur les produits finis,
- Avoir des notions de gestion pour l’aspect commercial et administratif.

Activités :

- Choisir et s’approvisionner en matières premières,
- Concevoir des formules propres à chaque savon pour obtenir le produit escompté,
- Organiser son processus de fabrication,
- Réaliser des contrôles de qualité,
- S’occuper du découpage et de l’emballage de ses produits,
- Démarcher des enseignes pour distribuer son produit ou gérer sa propre boutique (stock, comptabilité, tenue du magasin, conseil).

Qualités :

- Méthode,
- Patience,
- Créativité,
- Minutie.

Formation :

Il existe des certifications professionnelles, des formations sur la législation cosmétique, qui peuvent  permettre d’accéder au métier. D’autres branches (chimie par exemple) peuvent également servir de bonne base. Mais il est également possible d’être autodidacte !

Salaire :

En autoentrepreneur·euse, le salaire dépend du chiffre d’affaire généré par les ventes de savons.

Environnement :

Le·a savonnier·ière travaille avant tout dans son laboratoire, et réalise ensuite toutes ses tâches administratives dans un bureau ou à son domicile. S’il ou elle possède sa propre boutique, il ou elle doit également se charger de la tenue de celle-ci.

Savonnier·ière