Interview : Savonnier

Savonnier

Cela fait 2 ans que Virginie a lancé son projet : MöBiUS. Depuis, elle fabrique des savons avec des ingrédients 100% d’origine naturelle !

Comment en êtes-vous venue à fabriquer vous-mêmes vos savons ?

Mon métier d’origine, c’est designer textile. Malheureusement, dans l’entreprise où je travaillais, il n’y avait pas vraiment de perspectives d’évolution. Donc, je suis partie. Je n’avais plus de revenus, mais pas mal de temps ! J’ai commencé à tout fabriquer moi-même.

C’est-à-dire ?

Tout a commencé par une prise de conscience : ce que contiennent les aliments transformés, industriels. J’ai voulu prendre le temps de cuisiner, avec des produits naturels, locaux. Et puis, la suite logique, après cet intérêt pour l’alimentation, c’est bien sûr tout ce qui est cosmétique. Simplement, un jour je n’ai plus eu de savon. Et j’ai pensé à en fabriquer un. Je suis tombée amoureuse de la technique, j’en ai fait d’autres. Des différents. Puis j’en ai offerts et j’ai finalement pris pour objectif de monter une gamme complète.

Comment avez-vous « appris » à fabriquer ces savons ?

Je crois que mon premier contact avec la méthode a été une vidéo sur Youtube. C’est le réflexe maintenant : quand on veut quelque chose, on le cherche sur internet ! Et puis j’ai trouvé des articles, acheté des livres… Il existe plusieurs procédés pour faire du savon : la saponification à chaud, qui est la méthode utilisée pour les savons simples comme le savon d’Alep et savon de Marseille par exemple, et puis, la méthode que j’ai adoptée : la saponification à froid. Ce procédé permet de confectionner des savons à base d’ingrédients « crus », qui conservent leurs principes actifs… des huiles vierges extraites à froid, plantes médicinales, huiles essentielles et même purée de carottes crues ! Un procédé 100% fait main et une réaction lente ; ils devront patienter 8 semaines avant de pouvoir être utilisés !

Quelles sont vos missions au quotidien ?

Tous les aspects de l’auto entreprenariat ! Depuis la recherche de fournisseurs, l’achat des matières premières, jusqu’à l’emballage, en passant par la fabrication bien sûr, la découpe, le tamponnage,  le démarchage ainsi que toute la logistique, la comptabilité, les tâches administratives…

Que diriez-vous à une personne qui souhaiterait se lancer dans une aventure similaire ?

Qu’il faut être avant tout passionné ! Il faut savoir que ce ne sont pas des métiers où l’on gagne beaucoup d’argent. Mais si on est passionné, et qu’on a vraiment envie de se lancer, de bien penser à tous les tenants et aboutissants d’une telle décision ! C’est beaucoup, beaucoup de travail !

Découvrez-en plus sur les savons de Virginie, directement sur son site : cosmetiques-mobius.com

Et sur sa page Facebook :  https://www.facebook.com/mobiuscosmetiques/