Vous recherchez...

Fiche métier : criminaliste

criminaliste

Criminaliste

Définition :

Fonctionnaires de la police nationale, les ingénieurs de la police scientifique et technique concourent à l'identification des auteurs d'infractions.

Compétences :

Esprit logique et méthodique, faculté de déduction, intérêt pour les sciences, connaissances en physique/chimie.

Activités :

Relevé d'empreintes, analyse de balles et de douilles, tests ADN, expertise entomologique… Non, nous ne sommes pas dans une sérié télé mais bien au laboratoire de la police scientifique. Sur place, le criminaliste prend de nombreuses photographies et relève tous les indices susceptibles d'apporter des informations précieuses pour le bon déroulement de l'enquête (traces de sang, de sperme, d'impact de balles, empreintes, éclats de verre, cheveux…). De retour à son laboratoire, il analyse les indices qu'il a récoltés à l'aide d'une technologie de pointe afin de les faire parler davantage. Enfin, le dernier travail du criminaliste consiste à interpréter tous les éléments dont il dispose : il détermine si la trace qu'il a relevée constitue un indice ou une preuve, recoupe les témoignages et rédige des rapports d'expertises. Le but final étant de mettre à jour l'identité du coupable.

Qualités :

Discrétion, rigueur intellectuelle, curiosité, sens de l'observation, résistance psychologique.

Formation :

L'entrée se fait sur un concours niveau Bac +4, constitué de tests psychotechniques et d'un QCM basé sur une spécialité au choix (biologie, physique, chimie, électronique, informatique). Les places sont rares : seulement 20 postes accordés en 2003.

Environnement :

Sur les lieux du crime et en laboratoire.

Salaire :

De 1 500 € brut à 2 500 € en fin de carrière.