Annuler

Métier : Lecteur·rice correcteur·rice

Devenir Lecteur·rice correcteur·rice (formation, salaire...)

15 juin

Le·a lecteur·rice-correcteur·rice corrige et prépare les manuscrits afin qu'ils puissent être imprimés.

Lecteur·rice correcteur·rice

Définition générale :

Le·a lecteur·rice-correcteur·rice corrige et prépare les manuscrits afin qu'ils puissent être imprimés.

Compétences nécessaires :

- Maîtrise irréprochable de la langue française,
- Connaissance pointue des règles typographiques.

Activités :

Seul face au manuscrit qu'on lui soumet, le·a correcteur·rice doit être capable de le rendre présentable, quel que soit son sujet. Ainsi, l'étendue de sa culture générale sera son atout majeur. Il ou elle doit ensuite se plonger minutieusement au cœur de l'ouvrage, en corriger les fautes de langue et les erreurs typographiques. Parfois, son travail consistera aussi à remanier des passages entiers, à en couper certains. Bref, à faire du livre qu'il ou elle reçoit un produit prêt à imprimer. Attentif·ive au style de l'auteur, il ou elle doit savoir rester humble pour ne pas le trahir.

Qualités requises :

- Rigueur,
- Autonomie,
- Réactivité.

Formation recommandée :

Études supérieures littéraires complétées d'une formation dans un organisme spécialisé (du type ASFORED).

Salaire :

Le plus souvent, le·a correcteur·rice travaille au forfait. Son salaire dépend donc des commandes.

Environnement :

En free-lance le plus souvent. Dans certains cas rares, il ou elle peut être salarié·e d'une maison d'édition.

Lecteur·rice correcteur·rice