Annuler

Métier : Technicien·ne automobile

Devenir Technicien·ne automobile (formation, salaire...)

16 juin

Le·a mécanicien·ne n'est plus le généraliste qu'il ou elle était autrefois. Le secteur automobile a évolué et il est de plus en plus spécialisé. De manière générale, il ou elle s'occupe de la réparation et de l'entretien des véhicules légers, industriels voire des transports en communs.

Technicien·ne automobile

Définition :

Le·a mécanicien·ne n'est plus le généraliste qu'il ou elle était autrefois. Le secteur automobile a évolué et il est de plus en plus spécialisé. De manière générale, il ou elle s'occupe de la réparation et de l'entretien des véhicules légers, industriels voire des transports en communs.

Compétence :

- Connaissance approfondie en mécanique et a fortiori du fonctionnement global d'un véhicule,
- Disposer d'une certaine force physique,
- Savoir travailler de façon autonome.

Activités :

Le·a mécanicien·ne doit tout d'abord localiser et comprendre l'origine de la panne, éventuellement rédiger un devis puis, enfin, la réparer. Il ou elle travaille généralement dans un centre de réparation rapide, chez un·e concessionnaire ou bien encore chez un·e artisan·te garagiste. Selon le type de société dans lequel il ou elle évolue le·a technicien·ne automobile peut être amené à se spécialiser dans une marque précise, un modèle ou un type d'intervention. Il ou elle est parfois amené·e à se déplacer dans le cadre d'essais ou de dépannage et peut parfois pratiquer l'expertise de véhicules accidentés.

Qualités :

- Habileté manuelle,
- Disponibilité,
- Esprit logique,
- Déductif.

Formation :

Posséder un BAC technologique STI génie mécanique ou un BAC pro maintenance des véhicules automobiles est préférable. Un CAP en maintenance des véhicules automobiles est également envisageable. Le BTS maintenance et après-vente automobile et le BTS moteurs à combustion interne sont utiles pour ceux qui souhaitent être plus spécialisés. Toutefois, l'accès au métier est possible en passant les actions d'adaptation à l'emploi et de formation continue, dispensées par la profession (certificat de qualification professionnelle) et divers organismes (attestation de formation professionnelle).

Environnement :

Le·a mécanicien·ne travaille dans un atelier souvent bruyant et odorant. Il ou elle doit parfois se mettre dans des positions peu confortables pour accéder à certaines parties du véhicule.

Salaire :

Le SMIC pour un·e débutant·e et jusqu'à 1 600 euros pour un·e technicien·ne automobile confirmé·e.

Technicien·ne automobile