Annuler

Métier : Carrossier·ière

Devenir Carrossier·ière (formation, salaire...)

16 juin

Le·a carrossier·ière est un·e des ouvrier·ière·s clefs dans les services après-vente du secteur de l'automobile.

Carrossier·ière

Définition générale :

Le·a carrossier·ière est un·e des ouvrier·ière·s clefs dans les services après-vente du secteur de l'automobile. Il ou elle remet en état la partie visible mais aussi le châssis de la voiture endommagée et s'assure que les parties intérieures n'ont pas été touchées.

Compétences nécessaires :

- Bonne maîtrise des matériaux,
- Connaissance des techniques traditionnelles de traitement des métaux, mais aussi des matériaux plastiques et aluminium,
- Maîtrise des éléments électriques et électroniques de plus en plus nombreux dans les voitures pour savoir comment les gérer durant la réparation.

Activités :

- Évaluation de l'étendue des dégâts puis démantèlement des éléments pour remise en état,
- Débosselage, planage, ponçage parfois remplacement de certains éléments.

Qualités :

- Patient·e,
- Minutieux·ieuse,
- Endurant·e,
- Bon sens relationnel.

Formation recommandée :

Un CAP en carrosserie après la troisième en lycée professionnel qui propose une formation dans plusieurs compétences : construction, réparation, peinture. Un Bac pro carrosserie option réparation en plus est un atout non négligeable pour un employeur.

Salaire :

Un·e débutant·e peut gagner entre le SMIC et 1 550 € brut par mois. Les plus expérimenté·e·s peuvent gagner jusqu'à 7 000 € brut / mois.

Environnement :

Le·a carrossier·ière peut travailler soit dans un garage, dans une entreprise spécialisée en carrosserie ou peinture, dans les concessions de construction et parfois au service d'une société ou d'une administration qui utilise beaucoup de véhicules.

Carrossier·ière