Annuler

Métier : Assistant·e réalisateur·rice

Devenir Assistant·e réalisateur·rice (formation, salaire...)

15 juin

Maillon indispensable lors d'un tournage, l'assistant·e est le bras droit du réalisateur·rice. Il ou elle fait le lien entre la production, les acteur·rice·s, les technicien·ne·s et le·a réalisateur·rice.

Assistant·e réalisateur·rice

PRÉSENTATION GÉNÉRALE : 

Maillon indispensable lors d'un tournage, l'assistant·e est le bras droit du réalisateur·rice. Il ou elle fait le lien entre la production, les acteur·rice·s, les technicien·ne·s et le·a réalisateur·rice.

COMPÉTENCES NÉCESSAIRES:

- Large culture cinématographique,
- Compétences techniques dans l'audiovisuel.

ACTIVITÉS :

Comme son nom l'indique, l'assistant·e seconde le·a réalisateur·rice. Ses missions commencent avant le tournage avec l'élaboration du planning, les repérages et la rédaction des fiches techniques. Sa responsabilité est importante, il ou elle est le·a garant·e du bon déroulement de chacune des étapes puisqu'il ou elle est en contact direct avec toutes les personnes présentes. Sur le plateau, il ou elle donne de la voix : « Silence », « On tourne ». Selon la taille des projets, il ou elle peut diriger une équipe, composée des deuxième et troisième assistant·e·s.

QUALITÉS REQUISES :

- Rigueur,
- Autonomie,
- Humilité.

FORMATION RECOMMANDÉE :

Un BTS audiovisuel ou une formation dans une école de cinéma peuvent être un bon point de départ. Il y a aussi deux grandes universités publiques qui recrutent sur concours : École nationale supérieure des métiers de l'image et du son (La FEMIS) et l’École nationale supérieure Louis Lumière (ENSLL). Quoi qu'il en soit, c'est sur le terrain qu'il ou elle devra faire ses preuves !

SALAIRE :

Sa rémunération peut osciller entre 900 et 2 100 € brut par semaine selon le type de tournage.

ENVIRONNEMENT :

On le·a trouve aussi bien sur les plateaux de tournage que dans les studios de télévision.

Assistant·e réalisateur·rice