Annuler

Métier : Cascadeur·euse

Devenir Cascadeur·euse (formation, salaire...)

22 juin

Le·a cascadeur·euse double les acteur·rice·s dans les scènes dangereuses en réalisant à leur place des acrobaties en tous genres. Pour minimiser les risques, rien n'est jamais laissé au hasard.

Cascadeur·euse

Définition générale :

Le·a cascadeur·euse double les acteur·rice·s dans les scènes dangereuses en réalisant à leur place des acrobaties en tous genres. Pour minimiser les risques, rien n'est jamais laissé au hasard.

Compétences :

- Sportif·ive accompli·e, 
- Maîtriser en particulier l'escrime, les arts martiaux et l'équitation,
- Notions d'art dramatique conseillées.

Activités :

Le·a cascadeur·euse prépare la séquence, la répète puis l'exécute. Il ou elle vérifie systématiquement le matériel. En effet, le·a cascadeur·euse est loin d'être un·e casse-cou, c'est un·e professionnel·le pleinement conscient·e des dangers.

Qualités :

- Avoir la tête sur les épaules,
- Savoir calculer les risques,
- Avoir une conscience aigüe du danger.

Formation recommandée :

Aucun diplôme officiel mais plusieurs écoles de cascades proposent des formations payantes.

Salaire :

Les cascadeur·euse·s sont, pour la plupart, intermittent·e·s du spectacle. Ils ou elles touchent donc des cachets qui varient selon la durée de la prestation, la renommée du ou de la cascadeur·euse et les risques encourus. En moyenne, un·e cascadeur·euse peut toucher entre 600 et 700 € brut pour une journée.

Environnement :

Sur les plateaux de tournage.

Cascadeur·euse