Vous recherchez...

Interview : Conseiller Financier en gestion de patrimoine

Conseiller Financier en gestion de patrimoine

Conseiller Financier en gestion de patrimoine (depuis 2008)

Société: Groupe Allianz

Quel est votre parcours d'études ?

Mon parcours scolaire n'a rien d'extraordinaire, avec un BAC STT (Sciences et technologie du tertiaire) et un BTS Action Commerciale. Après plusieurs expériences professionnelles (toujours au contact de la clientèle mais dans des domaines variés), j'ai intégré le groupe Allianz en décembre 2008, qui m'a offert un parcours de formation mêlant à la fois la théorie et la pratique, cette formation dure plusieurs mois et m'a permis d'acquérir les bases de la connaissance en gestion de patrimoine. En janvier 2012, l'entreprise m'a permis de me préparer (formation théorique) au diplôme du CGPC (conseil en gestion de patrimoine certifié), j'ai passé cette certification en septembre et j'ai été reçu. Cette certification m'a réellement permis d'acquérir un niveau de connaissance en phase avec la cible de clients/prospects que nous devons rencontrer. De plus, le fil conducteur entre mon arrivée et l'obtention du CGPC est le travail personnel, beaucoup de lecture personnelle. Connaître les modifications législatives impactant les conseils que nous pouvons prodiguer à nos clients demande une remise à jour permanente des connaissances.

Est-ce le parcours le plus adapté à la profession ?

Mon parcours m'a offert l'avantage d'avoir eu 3 expériences professionnelles avant d'intégrer le groupe Allianz, j'ai tout de suite été au contact de la clientèle dès mon entrée sur le marché du travail, ce qui est un plus. En revanche, en matière de savoir, partir d'une connaissance en gestion de patrimoine quasi nulle lors de mon arrivée m'a obligé à apprendre beaucoup plus que les autres personnes de ma promotion par exemple. A mon humble avis, il serait plus judicieux d'avoir un parcours scolaire plus en phase avec le métier que j'exerce aujourd'hui. Intégrer le groupe Allianz après une première expérience professionnelle réussie est incontestablement un plus.

En quoi consiste votre profession ?

Le métier de conseiller financier en gestion de patrimoine au sein du groupe Allianz consiste à développer un portefeuille clients grâce notamment à la recommandation, aux conférences, aux partenariats (expert-comptable, notaire, prescripteurs) en leur proposant les solutions patrimoniales du groupe Allianz. Notre métier et la certification en gestion de patrimoine nous permettent de prodiguer des conseils qui peuvent être d'ordre juridique, fiscaux, sociaux et financiers. Nous devons accompagner nos clients et futurs clients dans les différentes étapes de leur vie grâce notamment au bilan patrimonial. Il est primordial de mettre en place des stratégies patrimoniales qui peuvent être adaptées aux changements législatifs et fiscaux. Le groupe Allianz a la particularité d'offrir une palette de solutions patrimoniales extrêmement étendue.

Quels sont vos clients ?

Nous recherchons principalement une cible de catégorie socio-professionnelle élevée, nous accentuons essentiellement notre présence auprès des chefs d'entreprises, des cadres, des professions libérales mais nous sommes également très proches de retraités. Toute personne ayant des projets patrimoniaux et ayant les moyens d'y remédier est un client potentiel du groupe Allianz. Nous souhaitons également devenir une référence comme partenaire (experts comptables, notaires), en effet, un chef d'entreprise, une profession libérale se référera très régulièrement à son homme de confiance (notaire, expert-comptable).

Pourquoi avez-vous choisi cette profession ?

Ce métier me permet de côtoyer des clients/prospects haut de gamme ayant de réels projets patrimoniaux. Une relation de confiance se crée au fur et à mesure du temps, c'est un « confort de travail », c'est un métier enrichissant en plusieurs points : humainement, car nous rencontrons constamment de nouvelles personnes ; professionnellement car nous devons avoir un niveau de connaissances, d'expertise en phase avec l'attente de nos clients prospects. C'est également un métier valorisant car nous sommes toujours en mesure de trouver une solution patrimoniale aux projets du client. Il est également fréquent que nous informions nos clients/prospects d'une nouvelle mesure législative ou fiscale, ils se sentent considérés et suivis. C'est un plus indéniable. Le métier que j'exerce au sein du groupe Allianz m'a permis d'atteindre un niveau de connaissances que je n'aurais pas espéré, de m'épanouir au contact de personnes que je rencontre. Enfin, le système de rémunération m'apporte également entière satisfaction grâce à un fixe et une partie variable dynamique.

Quelles sont les qualités requises à l'exercice de cette profession ?

Pour exercer ce métier, il faut aimer le contact client, être rigoureux et professionnel, le client/prospect attend un service à la hauteur de l'image de marque du groupe Allianz. Il faut également lire beaucoup, s'intéresser de très près à l'actualité, il faut savoir amener de la positivité chez nos clients/prospects. Aujourd'hui le contexte économique est morose. Les personnes que nous rencontrons ont besoin d'avoir en face d'elles un conseiller financier en gestion de patrimoine capable d'apporter des solutions à leurs projets et motivations. Il faut également être un conquérant, rencontrer constamment de nouvelles personnes par le biais de la recommandation, des conférences et des partenariats. Enfin, il faut avoir un esprit de compétiteur, s'inscrire dans la performance au sein du groupe Allianz permet d'accéder à des niveaux de rémunérations et à des reconnaissances de la part de l'entreprise extrêmement appréciables.

Quel est l'avenir de cette profession selon vous ?

Les clients et prospects que nous rencontrons au quotidien ont besoin de suivi, de conseils et d'avoir une relation privilégiée avec leur conseiller en gestion de patrimoine. Aujourd'hui ajuster sa fiscalité, préparer sa retraite, optimiser sa transmission, investir dans l'immobilier, réaliser un investissement financier... Tout cela s'avère plus complexe qu'il y a 20 ou 30 ans, de par le contexte économique mais aussi les changements fiscaux et législatifs récurrents. Incontestablement ce métier a de l'avenir à condition de l'exercer avec professionnalisme, rigueur et je dirai même passion.

Quels sont les avantages et inconvénients de cette profession ?

Ce métier permet d'avoir un niveau de connaissance connu et reconnu, il aide à rencontrer des personnes enrichissantes en tout point. Faire ce métier au sein d'un groupe comme Allianz permet également de bénéficier d'une excellente image de marque. Etre conseiller en gestion de patrimoine chez Allianz me permet d'être aujourd'hui rémunéré en fonction du travail fourni et de la confiance que les clients/prospects m'accordent. C'est un atout indéniable. C'est un métier également exigent, il faut l'exercer avec passion. Personnellement je suis disponible pour mes clients. Il faut savoir accepter de s'investir beaucoup et surtout être très organisé pour obtenir des résultats probants. Il faut savoir également résister à la frustration, il peut arriver qu'en étant rigoureux, professionnel et appliqué, le client/prospect que nous avons en face de nous ne valide pas la proposition que nous lui avons faite.

Pouvez-vous donner quelques conseils à des personnes qui souhaiteraient exercer cette profession ?

Je pense qu'avoir un niveau d'étude entre BAC +2 et BAC +5 est un plus. Avoir une première expérience au contact de la clientèle également. Je suis persuadé que pour réussir dans ce métier, il faut l'exercer avec amour et passion. On ne s'improvise pas conseiller en gestion de patrimoine. Le métier nous contraint à de nombreuses règles en termes de conformité et déontologie. Jamais « d'à peu près », la rigueur, le professionnalisme et le respect des engagements envers les clients/prospects qui nous font confiance sont les clés de la réussite.
CS03/04/2013

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage