Vous recherchez...

Dossier : Les Métiers de l'Informatique

Les Métiers de l'Informatique
Plus une entreprise ne peut s'en passer, l'avènement du secteur informatique est arrivé ! Un secteur en grand essor se trouvant au cœur de la stratégie et de la compétitivité des entreprises.

L'informatique, un secteur en effervescence

Bien loin est cette image stéréotypée de l'informaticien misanthrope passant ses journées seul devant son PC. Désormais il est l'acteur incontournable de la compétitivité et des stratégies au sein de toutes les entreprises. Ainsi, depuis dix ans, le secteur de l'informatique est en constante évolution, et donne vie à de nombreux nouveaux métiers.

Panorama du secteur informatique

Le secteur est très vaste, il comprend à la fois les employés des entreprises spécialisées dans l'activité informatique, et ceux travaillant dans une entreprise utilisatrice de produits informatiques.

Pour vous donner un aperçu, on peut décomposer le secteur en plusieurs familles :

  • Les métiers de la production et de l'exploitation : Ils comprennent ce qu'on appelle « les petites mains » des entreprises. On y trouve tous les postes liés à la maintenance et au contrôle des systèmes informatiques. Technicien Help Desk (chargé de résoudre à distance des incidents techniques) ou technicien de maintenance appartiennent à cette catégorie.
  • Les métiers liés aux études et développement de projets (ou cycle de vie des applications) : ce sont les activités de la mise en œuvre de solutions informatiques, telles que celles de programmeur ou développeur. Pour citer les plus spécifiques on y associe les consultants CRM, les testeurs (de programmes, de jeux vidéos), des ingénieurs systèmes et réseaux. Ce sont des métiers qui requièrent un grand sens de l'analyse afin d'identifier au mieux les besoins des utilisateurs et faire évoluer les technologies en fonction.
  • Le domaine des télécommunications regroupant les ingénieurs spécialisés dans les réseaux de télécommunications tels que les ingénieurs en systèmes-réseaux ou de construction de réseaux dont le travail consiste à planifier et concevoir l'extension d'un réseau Telecom.
  • Les métiers du conseil et de l'accompagnement des entreprises : ils sont liés au travail d'expertise et de mise en place des stratégies des entreprises, liés à leurs systèmes d'informations ou la sécurité informatique. Par exemple : le consultant MOA, le consultant en technologie ou encore l'urbaniste en système informatique.
  • Les métiers de la vente et de l'assistance aux consommateurs : car qui dit nouvelles techniques dit aussi formation à ces nouveaux outils. Vendeurs de produits informatiques, hotliners, ingénieurs commerciaux sont là pour assister les usagers.
  • Les métiers du web : ils utilisent l'informatique comme support de travail. Ils nécessitent l'acquisition de compétences artistiques pour un infographiste par exemple, rédactionnelles pour un webmaster ou en biologie pour un bionaute (un informaticien biologiste).

Les profils recherchés

Du Bac +2 au Bac +5, l'employabilité est forte. Les profils Bac + 5, diplômés d'une école d'ingénieurs ou d'une école de commerce sont extrêmement prisés et occuperont les postes opérationnels dans les entreprises. Tandis que les niveaux Bac +2 (DUT ou BTS) pourvoiront des postes plus techniques.

Le secteur informatique laisse aux jeunes diplômés beaucoup d'opportunités. Ils y sont particulièrement courtisés car plus mobiles, plus au fait des nouveaux logiciels et programmes informatiques et plus enthousiastes. Sauf dans les SSII (sociétés de services en ingénierie informatique), celles qui recrutent le plus, où l'on recherche paradoxalement des candidats jeunes mais ayant de l'expérience.

Des salaires plutôt attractifs

La déconnexion entre les profils recherchés et les candidatures est la cause principale de l'augmentation des salaires dans le secteur informatique. Dans une étude récente, le Cabinet People Base CBM a déterminé, à partir de la moyenne de 100 revenus de métiers du secteur informatique, que le salaire médian du secteur s'élevait à 4 100 euros par mois. L'étude révèle aussi que c'est le secteur où l'écart de salaire entre les hommes et les femmes y est le moins élevé.

Parmi les professions les mieux rémunérées, on retrouve entre autres directeur des systèmes d'information avec un salaire moyen brut de 8 000 euros/mois, consultant MOA avec un salaire brut de 4 200 euros/mois ou responsable informatique avec un salaire brut de 5 200 euros/mois.