Annuler

Métier : Conseiller·ère en reclassement

Devenir Conseiller·ère en reclassement (formation, salaire...)

15 juin

Le·a conseiller·ère en reclassement aide les salariés à changer de voie professionnelle ou à rebondir après un licenciement.

Conseiller·ère en reclassement

Définition générale :

Le·a conseiller·ère en reclassement aide les salariés à changer de voie professionnelle ou à rebondir après un licenciement.

Compétences nécessaires :

- Connaissance approfondie du monde de l'entreprise,
- Compétences en économie ainsi qu'en psychologie du travail.

Activités :

Celui ou celle que l'on appelle également « outplacer » n'a pas pour mission de trouver un emploi au bénéficiaire. Il ou elle le suit et lui propose un accompagnement psychologique. De plus, le·a conseiller·ère va l'aider à définir un bilan professionnel et une stratégie globale afin de retrouver au plus vite un nouveau poste. Il ou elle intervient par ailleurs dans les entreprises envisageant un plan de reclassement pour leurs salariés.

Qualités :

- Sens du relationnel très développé,
- Sang froid,
- Maîtrise de soi.

Formation recommandée :

Bac+5 en ressources humaines ou psychologie du travail. Les formations en écoles de commerce ou en IEP permettent également d'y accéder.

Salaire :

Le salaire d'un·e outplacer commence en moyenne autour de 2 000 € bruts / mois.

Environnement :

Bien que rattaché·e à un cabinet spécialisé, il ou elle travaille généralement au sein des entreprises pour lesquelles il ou elle officie. On peut également le·a retrouver dans des organismes d'aide à l'insertion professionnelle.

Conseiller·ère en reclassement