Vous recherchez...

Interview : Agente d’accueil pour la SNCF

Agente d’accueil pour la SNCF

Société: SNCF

Au plus près des trains et de l’univers ferroviaire, partez à la rencontre de Malorie Pruvost, agente d’accueil pour la SNCF. En contrat avenir, elle revient avec nous sur son parcours pour arriver à ce poste et aux possibilités qui lui sont offertes grâce à son métier.

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel avant de travailler à la SNCF ?

Je me suis d’abord arrêtée en Terminale STG au Lycée André Lurçat de Maubeuge, une année que je n’ai pas terminée. Je suis partie ensuite en gendarmerie ; j’y ai obtenu un diplôme et y suis restée deux ans. De 2009 à 2011, j’ai été agent de propreté pour la société Isor avant de revenir dans le Nord Pas-de-Calais en tant que mécanicienne auto. J’ai fait un stage de mécanique moto avant de me tourner vers une formation de peintre, décoratrice d’intérieur pour laquelle j’ai obtenu un diplôme.

Comment avez-vous été embauchée ?

J’ai obtenu ce contrat d’avenir via Pôle Emploi qui m’a positionné sur ces recrutements. Un contrat d’avenir s’adresse aux jeunes qui ont 25 ans ou moins, sans le BAC et qui souhaitent trouver une situation professionnelle. J’ai sauté sur l’occasion et passé des entretiens avant d’être prise.

En quoi consiste votre travail au quotidien ?

En tant qu’agente d’accueil, je me dois de diriger le client, l’orienter et le renseigner au maximum. Je peux également être habilitée à m’occuper des machines BLS et BR. Il s’agit des bornes libre-service et des distributeurs bi-régionaux.

Pourquoi avoir choisi cette voie ?

J’ai choisi ce poste car j’aime le contact avec les clients. J’aime pouvoir les renseigner, les guider et les aider.

Quelles sont les qualités nécessaires à l’exercice de votre profession ?

Une bonne élocution et beaucoup de patience pour savoir être clair et faire face à tous les publics. Il faut également être très professionnel dans sa façon de penser, dans son comportement et dans la tenue. Ce sont des points auxquels la SNCF tient énormément.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre poste ?

En tant qu’employée, j’ai évidemment des avantages sur les tarifs de la SNCF dont peuvent également bénéficier mes parents, mes grands-parents ainsi que mon conjoint et sa famille. Il y a aussi la sécurité de l’emploi qui compte beaucoup, et la diversité de l’emploi. En passant des concours, il est possible de s’orienter vers tous les métiers au sein de la SNCF.
Le seul inconvénient que je trouverais, c’est qu’il faut parfois affronter des situations difficiles face à des clients malpolis ou de mauvaise humeur. Les horaires sont aussi très irréguliers, ce qui peut ne pas plaire à certains mais je vois cela, au contraire, comme un avantage.

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

J’aimerais évoluer au sein de la SNCF en devenant d’abord AMV, l’agent d’escale qui s’occupe de donner les départs des trains. Peut-être ensuite chef d’escale : celui qui coordonne l’équipe des agents. La sono est un autre domaine qui me tente bien : ce sont ceux qui s’occupent des affichages en gare, des messages audio, de l’affichage des retards, etc. Enfin, si l’expérience me le permet, devenir dirigeant de proximité serait une consécration.

Avez-vous un conseil à donner à ceux qui voudraient travailler à la SNCF sans oser ?

Je dirais que cela vaut vraiment le coup. C’est une bonne entreprise qui aura toujours de l’avenir devant elle. Le plus important est d’avoir de la motivation et être professionnel, c’est ce que l’on recherche chez nous !
BR06/06/2014

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage