Vous recherchez...

Interview : Chef de produit

Chef de produit

Nathalie Richet (28 ans)

Quel a été votre cursus scolaire ?

J'ai fait toutes mes études en région parisienne. D'abord, un Bac scientifique avec spécialisation sciences naturelles. Puis, une maîtrise en sciences de la gestion, avec une spécialisation en marketing, que j'ai achevée en 1998. Après cette maîtrise, j'ai enchaîné sur un DESS en technologie de l'information. J'ai obtenu le diplôme pour ce DESS en 2000.

Avez-vous effectué des stages durant cette scolarité ?

Oui, deux. Le premier, en 1996, à la fin de mon DEUG. J'ai été stagiaire pour un fournisseur d'accès Internet, pendant un mois. Ensuite, cette société m'a proposé un CDD de deux mois pour la période de juillet/août.Le second, c'était en 1998, où, pendant trois mois, j'étais au service marketing de France Telecom Multimédia.

Après votre DESS, quelles expériences professionnelles avez-vous eu ?

J'ai commencé avec un CDD de huit mois (janvier à août 2001) dans une start-up d'achats groupés, qui a fermé depuis. Je m'occupais, entre autres, de la mise à jour du site principal, de la gestion des partenariats et de la newsletter.Ensuite, j'ai été chef de produit junior, intégrée au service marketing, pour un site Internet. Je recherchais les partenaires pour la promotion des services en ligne, et je suivais les partenariats déjà mis en place. J'étais également chargée de l'animation éditoriale quotidienne du site et de l'adaptation des créations graphiques de promotions. Je suis restée là-bas d'octobre 2001 à novembre 2003.Enfin, en mars 2004, je suis arrivée dans l'agence pour laquelle je travaille aujourd'hui.

Dans quel contexte s'est déroulée votre embauche ?

Quand j'ai quitté mon précédent emploi fin novembre 2003, je voulais trouver quelque chose qui soit plus en rapport avec la publicité. J'ai donc déposé des CV et des lettres de candidatures spontanées dans plusieurs agences de la région. Ça a duré trois mois, avec des réponses négatives, des entretiens et des déceptions. En mars, j'ai été convoquée à un nouvel entretien et cette fois, tout s'est bien passé et on m'a proposé un CDD temporaire. Après une période de test de six mois, si tout va bien, je devrais signer un CDI (septembre).

En quoi consiste votre travail ?

Je suis toujours chef de produit, mais en agence de publicité… C'est un peu différent de ce que je faisais avant. Nos clients sont les PME et PMI de la région. Dans cette profession, il y a beaucoup de tâches différentes, mais si je devais résumer, je dirais :
Recevoir le brief du client, avec le cahier des charges.
Transmettre ce brief au team créatif et rechercher les moyens à employer pour répondre à la demande.
Suivre l'avancement du projet.
Présenter le projet au client qui valide ou pas. Si le projet n'est pas validé, on reprend à partir du brief aux « créa ».

Quels sont les avantages et les inconvénients de la profession ?

On fait un travail dans lequel les activités sont variées, où il n'y a pas de routine et dans lequel on rencontre beaucoup de monde. Par contre, les horaires sont souvent lourds et quand on débute, on gagne rarement des fortunes.

Quelles qualités vous semblent indispensables pour faire ce métier ?

Je ne dirais pas qu'elles sont nécessaires, mais il est préférable de les avoir. Ces qualités seraient : disposer d'un bon relationnel, savoir bien parler en public et savoir défendre ses idées. Mais pour autant, il faut être capable d'écouter aussi les idées des autres et ne critiquer que de façon constructive. Pour terminer, un zeste de créativité ne fait pas de mal quand on exerce ce type de profession.

Quels conseils pourriez-vous donner aux étudiants intéressés par une carrière comme la vôtre ?

Le principal, mais je pense que c'est valable pour beaucoup d'autres professions, c'est de multiplier les stages. Personnellement, je n'en ai pas fait assez et je l'ai regretté pendant une période. L'intérêt, en fait, c'est de multiplier les expériences, car le monde de la communication est vaste et instable. On est souvent amené à devoir changer de boulot. Pour trouver plus facilement et mieux s'adapter aux postes proposés, avoir eu beaucoup d'expériences derrière soi, même des stages, est indéniablement un plus.

Quelles sont vos perspectives d'avenir, à présent ?

Étant donné que je suis susceptible d'être embauchée en CDI au mois de septembre, mes perspectives s'arrêtent là. Si j'obtiens ce CDI, je resterais le temps que l'on aura besoin de moi, afin d'engranger un maximum d'expérience. Peut-être même que je pourrais évoluer dans la hiérarchie. Si je ne suis pas prise en CDI ou que je n'obtiens pas de promotion par la suite, je pense que je chercherais un meilleur poste ailleurs ou, qui sait, je monterais peut-être ma propre agence.

Pour terminer, pouvez-vous nous dire quel salaire on peut espérer lorsqu'on commence dans la profession.

Personnellement, je touche 1 800 € nets par mois, mais en général, on a une fourchette de salaire qui va de 1 200 € pour un débutant, dans une petite agence, à 5 000 € et (beaucoup) plus pour un confirmé dans une grosse agence parisienne.
P.E.M

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage