Annuler

Métier : Assureur·euse

Devenir Assureur·euse (formation, salaire...)

16 juin

L'assureur·euse conseille ses clients, trouve les produits adaptés à leurs besoins tout en restant un·e commercial·e qui doit savoir vendre ses assurances en cas de risque.

Assureur·euse

Définition générale : :

L'assureur·euse est la personne qui intervient dans le cadre de la prévoyance du risque que ce soit auprès des entreprises ou des particuliers. Il ou elle couvre tous les problèmes qui surviennent sur les biens matérielles, l'assurance non-vie, d'une part et d'autre part les risques du quotidien, la responsabilité civile.

Compétences nécessaires :

- Connaissance précise des produits d'assurance,
- Conseils et prévention auprès des clients.

Activités :

L'assureur·euse conseille ses clients, trouve les produits adaptés à leurs besoins tout en restant un·e commercial·e qui doit savoir vendre ses assurances en cas de risque.

Qualités :

- Persuasion,
- Adaptabilité,
- Résistance à la pression.

Formation recommandée :

La loi a créé une école réservée aux métiers d'assureur (ENASS) qui dispense des formations de tous niveaux mais le secteur de l'assurance recrute aussi à partir de bac +2. Les formations spécialisées dans le commercial type BTS sont recommandées. Des études plus poussées, type diplôme d'écoles commerciales, permettent aussi un accès direct à la profession.

Salaire :

Tout dépend du nombre d'années pendant lesquels il a travaillé pour sa compagnie mais aussi de la taille de la compagnie. Néanmoins, le salaire est en moyenne de 4 430 € brut / mois 

Environnement :

En règle générale, l'assureur·euse travaille pour une compagnie dont il ou elle est mandataire ce qui permet de signer des contrats mais aussi de décider des prestations de remboursement de ses clients. La commercialisation des services se fait de plus en plus dans des guichets bancaires ou des agences ce qui ne laisse guère de place aux petits assureurs. À ne pas confondre avec le·a courtier·ière d'assurance qui est l'intermédiaire entre le·a client·e et la compagnie d'assurance.

Assureur·euse