Annuler

Métier : Courtier·ière

Devenir Courtier·ière (formation, salaire...)

13 juin

À la fois conseiller et représentant des clients, il ou elle les guide dans le choix d'une assurance et les défend en cas de sinistre.

Courtier·ière

Définition générale :

À la fois conseiller et représentant des clients, il ou elle les guide dans le choix d'une assurance et les défend en cas de sinistre.

Compétences :

- Droit privé et civil,
- Connaissance des compagnies d'assurance et de leurs services,
- Commercial et négociation.

Activités :

Au sein d'un cabinet, le·a courtier·ière conseille ses clients pour choisir le contrat d'assurance qui convient le mieux à leurs besoins. Il ou elle représente le client auprès des compagnies d'assurance, doit donc instaurer la confiance avec ces deux interlocuteurs, analyse le dossier, évalue les risques et choisit les contrats les plus adaptés. En cas de sinistre, il ou elle défend ses clients auprès de la compagnie afin d'assurer le remboursement et se doit d'être indépendant de toute compagnie d'assurance.

Qualités requises :

- Capacités d'écoute et d'analyse,
- Facilité à négocier et à persuader,
- Sens commercial.

Formation recommandée :

Bac + 5 : école de commerce.

Salaire :

À la commission ou en cabinet avec un salaire fixe + primes. Ce salaire est en moyenne de 4 000 à 6 000 € bruts par mois.

Environnement :

Entreprises de courtage ou grandes multinationales.

Courtier·ière