Annuler

Métier : Conseiller·ère agricole

Devenir Conseiller·ère agricole (formation, salaire...)

Mardi dernier

Spécialisé ou non, le conseiller agricole oriente l'agriculteur dans ses choix techniques et veille à une bonne gestion de l'ensemble de l'activité.

Conseiller·ère agricole

Définition générale :

Spécialisé ou non, le·a conseiller·ère agricole oriente l'agriculteur·rice dans ses choix techniques et veille à une bonne gestion de l'ensemble de l'activité.

Compétences nécessaires :

- Connaissance précise des techniques agricoles et agronomes,
- Bases solides en gestion et en droit des entreprises,
- Bonne connaissance des techniques de ventes et des circuits de distribution.

Activités :

- Conseil en gestion et suivi des axes de développement de l'entreprise,
- Veille au respect des normes environnementales,
- Établit des liens avec les pouvoirs publics et les organismes de recherche et de développement.

Qualités :

- Avoir le sens du relationnel,
- Être pédagogue,
- Disponible,
- Observateur·rice.

Formation recommandée :

Les bacs qui préparent le mieux au métier de conseiller agricole sont : bac généraux orientés science, STL, STAE ou STPA, suivi d'une formation post bac telle que le BTS ACSE (Analyse Conduite et Stratégies de l'entreprise agricole) ou TC (Technico-commercial). Les grandes écoles peuvent être intégrées afin de devenir ingénieur agronome.

Salaire :

Les personnes titulaires d'un Bac +2 gagnent, au départ de 1 800€ bruts/mois. Avec un diplôme d'ingénieur, la rémunération de départ est comprise entre 2 500 € bruts/mois.

Conseiller·ère agricole