Annuler

Interview : L'offboarding vu du côté RH, avec Marie Responsable Ressources Humaines

04 février

Marie, Responsable Ressources Humaines orientée Business Partner, nous explique comment elle procède lors du départ d’un de ses collègues.

L'offboarding vu du côté RH, avec Marie Responsable Ressources Humaines

Marie, Responsable Ressources Humaines orientée Business Partner, nous explique comment elle procède lors du départ d’un de ses collègues. Bien qu’il y ait une politique d’onboarding dans son entreprise, l’offboarding n’est pas officiellement effectué.  Tout est évidemment mis en place pour rendre ces départs plus simples et moins contraignants quelles que qu’en soient les raisons. Cependant, il est très compliqué de connaître les vraies motivations de certains départs.

Marie explique : « Tous les départs ne sont pas identiques. Des licenciements, des ruptures conventionnelles ou encore des démissions. » Bien que l’entreprise ne procède pas à l’offboarding, il y a de vraies similitudes qui existent entre ce procédé et les procédures de départ qu’elle effectue.

Informer les collaborateurs du départ à venir. Au sein de l’entreprise,  « la plupart du temps le collaborateur informe son manager de son départ, avant le reste de l’équipe. Puis le manager fait une communication au reste de l’équipe, une fois que les modalités de départ sont actées, comme le préavis par exemple. »

Récupérer tout le matériel prêté et révoquer les accès. « Du côté RH et paye nous récupérons le matériel qui a été donné, nous coupons les accès, nous les sortons de l’organigramme. »

Clôturer l’administratif. « Comme dit précédemment nous coupons les accès, de plus nous soldons tous les comptes du collaborateur. »

Faire un exit interview. « Du côté RH, on voit le collaborateur plutôt pendant une réunion informelle pour analyser les causes de son départ. Pour être honnête il est difficile d’avoir une raison franche, mise à part pour les expatriations ou les mutations pour suivre un conjoint. »

 « Tous les départs ne sont pas gérés de la même façon, un licenciement est toujours plus compliqué qu’une démission. Cependant nous essayons de tout mettre en place pour éviter de rendre ces départs contraignants. »

Sur les six points essentiels que compte l’offboarding, Marie en effectue quatre. Elle reste toujours joignable pour les anciens collaborateurs, ce qui permet de donner une bonne image de l’entreprise, même lorsque les raisons d’un départ ne sont pas totalement claires. 

L'offboarding vu du côté RH, avec Marie Responsable Ressources Humaines