Vous recherchez...

Interview : Happiness Manager

Happiness Manager

C’est dans une petite entreprise d’une dizaine de salariés que Linda, responsable communication est également devenue garante du bonheur de ses collègues, en tant qu’Happiness Manager. On découvre son métier, dans une interview menée sur place !

Qu’est-ce qu’un Happiness Manager ?

 

Avant toute chose, c’est un poste peu répandu en France. Il se développe surtout en région parisienne, mais dans le Nord, c’est encore très peu courant. Être Happiness Manager, c’est se charger du bien-être des salariés, grâce à des petites améliorations au quotidien. C’est aussi fédérer l’équipe autour de valeurs communes, apporter de la bonne humeur, être à l’écoute, animer l’état d’esprit des collègues.

 

Comment en êtes-vous arrivée à exercer cette fonction ?

J’ai d’abord évolué dans le domaine de la communication. J’ai un Master en Management et Communication, que j’ai réalisé en alternance. J’ai ensuite travaillé dans plusieurs entreprises, comme KPMG ou Chronodrive.
Puis, j’ai mis mes compétences au service d’un cabinet de consulting, ce qui m’a permis d’aller voir comment se passait le quotidien chez les clients. L’avantage de ce genre de poste, c’est d’avoir un pied dedans, et un pied en dehors, pour garder son esprit critique. Les gens me parlaient facilement. Et c’est à ce moment que j’ai pu dresser un constat sans appel : les salariés ne sont pas bien dans leur entreprise. Pour beaucoup, ils ne se sentent pas compris, pas écoutés, et peu ont la chance d’avoir quelqu’un qui puisse améliorer les conditions de travail au quotidien.
Et un jour, j’ai vu une offre d’emploi, qui combinait la communication et des missions de Happiness Management. J’ai postulé, et me voilà !

 

Au quotidien, quelles sont vos missions sur ce poste ?

Il y a des éléments ponctuels, c’est-à-dire des petits événements comme des déjeuners d’équipe, des activités originales. Hier, nous avons fait un Escape Game à Lille, c’était vraiment un bon moment pour tout le monde.
Et puis, il y a les éléments du quotidien : l’écoute, la tenue de l’environnement de travail, la bienveillance… Mon objectif, c’est d’apporter des bouffées d’oxygène à mes collègues.

 

Pensez-vous qu’il s’agisse d’un métier d’avenir ?

Tout à fait ! Même s’il n’en est qu’à ses débuts, c’est un sujet qui intéresse de plus en plus de monde. Il existe des solutions à apporter pour se sentir mieux au travail, et il y a une offre grandissante autour de ce besoin. Le Happiness Management a quelque chose en plus des Ressources Humaines, une dimension à la fois plus fun, mais aussi plus approfondie. C’est un métier émergeant, il n’existe pas encore de réelle formation. Le plus important, c’est de s’intéresser au sujet, via des conférences, des séminaires, les recherches et les études menées à ce propos, pour se tenir au courant des dernières évolutions !

Offres d'emploi