Vous recherchez...

Interview : Responsable e-commerce

Responsable e-commerce

responsable e-commerce (depuis 10 ans)

Depuis combien de temps travaillez vous dans le e-commerce ?

J'ai commencé à Londres en 1999. Cela fait maintenant donc 10 ans!

Quelles études avez-vous suivi ?

ESC Rouen Université de New York. Je suis aussi autodidacte pour tout ce qui touche à la technique. J'ai appris le HTML, CSS, PHP, ASP, SQL tout seul.

Pouvez vous expliquer (de manière simple on s'adresse à des lycéens et étudiants) votre travail et les missions que vous êtes amenées à accomplir)?

Mon rôle consiste à gérer de A à Z les actions commerciales Web. Cela passe de la définition des objectifs, de la stratégie, la définition des plans commerciaux, de la création des opérations commerciales, du lancement, suivi des résultats en temps réel (je passe beaucoup de temps à prendre connaissances des statistiques de trafic et des ventes), de mise en place d'actions correctives si le résultats n'est pas bon.Je suis également responsable de la qualité des contenus présentés aux clients. Aussi bien en terme d'offre produit et service, mais aussi les conseils, les news, info juridiques…Je jongle avec divers éléments web : des sites Internet, des campagnes d'emailing, des achats d'espaces publicitaires et mots clés sur le web pour atteindre mes objectifs.Enfin j'utilise le web pour mieux comprendre mes clients et établir un dialogue personnalisé.

Quels sont les avantages et les inconvénients de votre métier ?

Je ne parlerais pas de métier, je vis ma passion au quotidien. Je ne vois donc que des avantages…Les inconvénients, comme toute passion dévorante, je ne déconnecte jamais vraiment totalement. J'ai toujours une nouvelle idée, un article qui m'interpelle est qui déclenche d'autres idées ou actions. Comme le web fonctionne en temps réel, je suis constamment les résultats.

Que conseilleriez vous à un étudiant qui souhaiterait suivre la même voie que vous?

Commencer à vous intéresser à la technologie. Les techniques évoluent vite et se complexifient. Autant commencer le plus tôt possible et à son rythme. Documentez-vous régulièrement pour vous tenir informé des actus mais aussi se construire une « culture web »Si l'anglais n'est pas votre tasse de thé, ou si vos connaissances ne sont pas encore au top, alors foncez. Il vous faut un anglais impeccable. Idéalement avoir un niveau bilingue.Montez des projets perso, allez à la rencontre des professionnels car ces expériences seront capitales pour la suite.

Comment percevez vous l'évolution de votre métier ?

Le M-commerce (sur les téléphones portables) est déjà là. Il va se développer rapidement et changer nos vies. Le e commerce se développe à son niveau sur un rythme qui reste très soutenu. Globalement, nous allons vers plus de richesses de services, plus de possibilités pour mieux servir les clients. Pour mon métier cela se traduit par plus de complexité et de précision car nous allons toujours plus vers la personne de façon individuelle et nous nous éloignons des messages de masse.

Pensez vous travaillez dans le e-commerce longtemps ?

Oui. D'abord parce que c'est une véritable passion pour moi. Ensuite, les technologies évoluent régulièrement et rapidement et cela apporte souvent de nouvelles possibilités qui se traduisent par de nouveaux services pour le client final..

Quelles sont les qualités nécessaires selon vous à la pratique de votre profession ?

Je pense qu'idéalement il faut avoir plusieurs cordes à son arc : avoir des connaissances techniques (même si cela n'est pas indispensable cela aide énormément), être un très bon gestionnaire de projet (donc être rigoureux, très bien organisé), excellent communiquant (savoir coordonner, prendre la parole), avoir un bon background commercial – marketing (il faut bien connaître les mécanismes de la vente et du comportement des clients).

Quel salaire percevez vous actuellement ?

C'est entre 50 et 60 Keuros bruts annuel.

Pensez-vous que les mentalités face au e-commerce changent et que les gens sont plus prêts à faire des achats en ligne ?

Les grandes craintes du paiement en ligne ne sont pas encore totalement dissipées. Les cas de fraudes ont fortement augmenté mais moins rapidement que le volume des échanges sur le web. Les risques restent donc très réduits. Si je pouvais faire passer un petit message, je dirais aux consommateurs de profiter pleinement des avantages qu'offre le web : pléthore d'informations, la capacité de comparer facilement les offres commerciales. Et si les risques de fraudes sur votre compte en banque vous paralysent encore, alors utilisez les nombreux systèmes de paiements en ligne où les achats sont garantis (eBay, Paypal…) ou demandez à votre banque quels sont les garanties qu'elle vous propose ou quels sont ses systèmes de paiement avec un numéro de carte de crédit jetable (utilisable une seule fois).

Le e-commerce est-il une menace pour le commerce traditionnel ?

Je ne dirais pas cela. A mon avis il faut voir le e-commerce comme un canal de vente supplémentaire et complémentaire pour le commerce traditionnel. Son côté interactif, immédiat, 24h/24 365 jours par an permet de répondre à des attentes client que le papier ou les magasins ne peuvent assurer. C'est également l'arme par excellence pour une relation one to one. Un commerçant traditionnel devrait trouver dans le e-commerce une source de croissance et un moyen d'engager autrement un nouveau dialogue avec des clients hors de sa zone de chalandise habituelle.
Pour consulter le CV d'Olivier Merz:www.oliviermerz.com
VB25/05/09

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage