Vous recherchez...

Interview : Ingénieur

Société: Concours Winstrat

Pourquoi participez-vous au concours Winstrat ?

« J'ai été intéressé dès le début par le concours. L'année dernière, je voulais m'inscrire mais je m'y suis pris trop tard et les équipes étaient déjà composées. J'ai donc suivi l'évolution du jeu de loin. C'était en quelque sorte un round d'observation. »

Qu'attendez vous de ce concours ?

« Le concours nous permet de mettre en application nos cours et d'acquérir une expérience supplémentaire. A travers le jeu, on se confronte à des écoles qu'on ne connaissait pas et à des établissements plus connus comme l'Ecole Centrale de Paris ou l'EDHEC.
Ensuite, le jeu est ludique et on ne prend aucun risque, si ce n'est financier, avec la recherche de sponsor et le coût de l'inscription. Pour autant, chaque décision prise implique des conséquences et a des impacts sur le futur. »

Comment vous êtes-vous préparés au concours ?

« La présence dans l'autre équipe de deux joueurs de Winstrat 2005-2006 nous a beaucoup aidés. Même si je connaissais un peu le fonctionnement du jeu, on a pu le connaître davantage avant le coup d'envoi. Nous avons pu poser toutes les questions que l'on souhaitait, anticiper avant l'heure les différents domaines…
Nous avions également la possibilité de se connecter à une démo du jeu sur Internet. »

Quels sont les grands changements par rapport à l'édition 2005-2006 ?

« Cette année, il s'agit d'une création d'entreprise. On se retrouve dans une situation initiale où on nous octroie juste une machine pour la fabrication, peu de personnel et la possibilité d'effectuer des emprunts à 0 %. Toutefois, les règles restent assez similaires. Ce qui change vraiment, c'est la présence d'un système de brevet. Désormais, chaque équipe se voit offert la possibilité de breveter ses innovations. De cette façon, les autres équipes prendront un gros risque s'ils décident de l'exploiter avec notamment la perte de points pour son équipe. »

- Comment avez-vous choisi votre équipe ?

« La donnée principale du choix de l'équipe a été la localisation. Le jeu demande beaucoup de temps et de réflexion. Il faut calculer, se concerter… Comme on habite pratiquement tous le même bloc d'immeuble, il est plus facile de voir un membre de l'équipe lorsqu'on a une idée. »

Comment votre équipe s'est-elle organisée ?

« Dans notre équipe, on joue tous pour la première fois. Aussi, bien plus qu'une organisation par pôle, nous nous axons sur la collaboration. C'est-à-dire que même si chacun d'entre nous est responsable d'un domaine précis, chaque membre intervient sur les 5 domaines. On explique notre stratégie, notre point de vue… Même si une décision nous paraît logique, il faut réussir à l'expliquer et à la justifier devant les autres. On s'aperçoit alors parfois qu'elle a des failles. Enfin, on essaie de se voir le plus souvent possible pour se concerter, discuter et réagir face aux décisions des autres équipes. »

Lors de la première phase du jeu, est-ce que vous avez fait appel à l'autre équipe de l'ITEEM ?

« Vous savez on est tous ou presque dans la même promotion, on suit les mêmes cours, il est donc difficile de ne pas se voir et discuter des grandes orientations de notre stratégie. Cependant, même si nous avions tous les données de départ, on n'a pas du tout réagit de la même manière. Après le premier round, on se retrouve dans deux situations complètement différentes. A l'avenir, nous ne pourrons pas nous concerter pour une décision similaire. De toute façon, le jeu demande une stratégie différente en fonction des poules. En effet, il nous faut réagir selon nos concurrents et leurs choix. »

Comment appréhendez-vous la suite du jeu ?

« On a réussi à terminer 5e de notre poule pour la première phase du jeu. On espère se rattraper dès le deuxième mois. Mais, ce qui est important, ce n'est pas tant les résultats au 1er mois mais la manière dont nous allons rectifier le cap. D'ailleurs, je pense qu'on est bien passé à la 2e phase. Notre équipe essaie d'avoir une vue sur le long terme d'autant plus que pour le moment nous n'avons pas encore eu de décisions majeures à prendre. »
S.LLe 30 novembre 2006

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation