Annuler

Interview : INTERVIEW / [BFM GRAND LILLE / L4M] EURALIMENTAIRE « PARMI LES START’UP IL Y A LES GRANDS PRODUITS

01 avril
Euralimentaire, l’incubateur basé à Lomme, aide les start’up de la filière, qui recrutent pour...
INTERVIEW / [BFM GRAND LILLE / L4M] EURALIMENTAIRE  « PARMI LES START’UP IL Y A LES GRANDS PRODUITS

Euralimentaire, l’incubateur basé à Lomme, aide les start’up de la filière, qui recrutent pour poursuivre leur dévéloppemnt. Pour en parler, Anne-Charlotte PUPIN, responsable clubster NSL (Nutrition Santé Longévité) et Thibaud COTTIN, responsable de communication chez L4M étaient présents sur le plateau de BFM Grand Lille, ce mercredi 23 mars 2022.

 

Depuis 2017, Euralimentaire c’est 72 entreprises accompagnées, 35 entreprises lancées et 200 emplois créés. Au total, la filière de l’alimentaire, c’est 800 entreprises et 45 000 emplois dans les Hauts-de-France.

Le rôle d’Euralimentaire,  c’est « aider des porteurs de projets d’innovations dans le domaine de la food-tech au sens large, à structurer leur projet, créer leur entreprise et lancer leur entreprise », nous affirme Anne-Charlotte Pupin.

 

Le but final des start’up est d’amener les produits sur le marché et avoir une vraie réussite commerciale. Pour se faire, « on accompagne individuellement chaque start’up pour qu’elles puissent développer à la fois des compétences RH, compétences juridique, une stratégie de communication et un développement commerciale […] L’idée c’est qu’ils aillent plus vite en limitant les erreurs pour mener à bien leur projet ».

 

En ce moment, il y a 35 start’up incubées dans des projets innovants comme des produits pour sportif, des produits à base de protéines pour avoir des alternatives de pâtisserie, des farines d’insectes ou encore des produits de nutrition animale. « Il y a beaucoup d’attente de la part des consommateurs pour revenir aux fondamentaux sur des produits sains, de qualités avec des ingrédients que l’on n’utilise plus […]. Parmi les start’up il y a les grands produits de demain » affirme Anne-Charlotte Pupin.

 

En ce moment une dizaine d’emplois sont à pourvoir pour différentes start’up. Les emplois concernent les domaines de la communication, du marketing, de l’ingénierie agroalimentaire et des commerciaux pour développer des partenariats stratégiques avec les distributeurs.

« Postuler dans une start’up, c’est prendre part à une aventure », explique Anne-Charlotte, avec pour les candidats l’avantage d’être proches des décideurs, dans une structure souple et réactive, et de participer à une autre dimension de l’entreprise dans des projets qui ont du sens.

Retrouvez l'intégralité de l'interview ici

INTERVIEW / [BFM GRAND LILLE / L4M] EURALIMENTAIRE « PARMI LES START’UP IL Y A LES GRANDS PRODUITS