Vous recherchez...

Interview : Secrétaire

Secrétaire

Isabelle (48 ans)

Secrétaire malentendante

Quel est votre cursus ?

C'est un peu particulier, j'ai 48 ans et à l'époque les personnes souffrantes d'un handicap étaient envoyées en institut spécialisé. Les écoles publiques n'étant pas adaptées pour enseigner à des élèves malentendants. Je suis diplômée d'un BEP et d'un Bac Professionnel en secrétariat.

Quel est votre métier et en quoi consistent vos missions principales ?

Je suis secrétaire au siège de la Matmut, au sein d'un pôle qui regroupe un grand nombre de personnes étant malentendantes. Je suis en charge principalement de faire le lien entre les salariés malentendants et la direction. La communication est souvent difficile entre les entendants et les malentendants, mon rôle est de jongler avec ces deux « univers ». Sinon j'effectue les mêmes missions que n'importe quelle secrétaire, sauf pour le téléphone ! Je ne peux pas utiliser cet outil.

Pourquoi avoir choisi cette voie ?

Je n'ai pas réellement choisi cette voie ! J'ai effectué un Bac Pro secrétariat parce que c'était l'un des seuls diplômes auquel je pouvais accéder sans trop de difficultés et qui correspondait le plus à ma personnalité. J'aurais aimé être institutrice pour malentendants, mais la formation n'était accessible qu'aux entendants, ce qui est paradoxal !

Avez-vous déjà connu des discriminations à l'embauche relatives à votre handicap ?

Bien sûr, comme n'importe quel jeune, j'ai eu des jobs étudiants et j'ai tout de suite compris qu'il fallait que je fasse mes preuves plus vite que les autres et surtout que je n'avais pas le droit à l'erreur. Effectivement, j'ai le sentiment qu'on a souvent eu des réticences à me confier des responsabilités. Je me souviens, d'une expérience en particulier où j'étais serveuse. J'étais la seule de l'équipe à ne pas être autorisée à manipuler la caisse. Je pense tout simplement que certaines personnes assimilent le handicap physique à une déficience mentale.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

Je ne vois plus vraiment les difficultés au quotidien, car je suis née avec ce handicap, j'ai appris à vivre avec. Il y a tout de même le téléphone, l'outil que tout le monde utilise aujourd'hui et que je ne peux utiliser.

Quels sont les conseils que vous donneriez à un jeune souffrant d'un handicap découragé par le monde du travail ?

Aujourd'hui je conseille à ces jeunes de ne pas laisser les autres voir leur handicap comme un obstacle mais comme un plus ! Il faut accepter son handicap et essayer de le considérer comme un atout ! Aujourd'hui, être malentendante me donne accès à un univers très riche avec sa propre langue, ses propres codes. C'est le monde qui nous entoure qui donne une image et qui considère le handicap comme une tare.
FR17/10/2011

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage