Annuler

Interview : [BFM Grand Lille / L4M] EURASANTÉ : «Investir 1 milliard d'euros pour la création de 2 000 emplois»

08 avril
Eurasanté recrute de nouveaux talents, au sein de sa structure et dans les nombreuses...
[BFM Grand Lille / L4M] EURASANTÉ : «Investir 1 milliard d'euros pour la création de 2 000 emplois»

Eurasanté recrute de nouveaux talents, au sein de sa structure et dans les nombreuses entreprises de la filière. Basé sur le plus grand campus hospitalo-universitaire d'Europe, Eurasanté ne cesse de se développer. La filière industrielle Santé, qui compte 1 100 entreprises et 32 000 professionnels, va investir 1 milliard d'euros en 2021 pour la création de 2 000 emplois dans les Hauts-de-France. Le mercredi 07 avril sur BFM Grand Lille, la directrice adjointe d'Eurasanté Perrine Lespagnol, s'entretenait avec Thibaud Cottin (L4M) et Marie Dufour (BFM Grand Lille) autour de l'industrie de la santé et des métiers qui recrutent.


Le Parc Eurasanté, situé à Loos, est un rassemblement de 170 entreprises qui créent, innovent et proposent aux patients et aux personnels soignants des nouveaux produits et services de santé. Mme Lespagnol indique "qu'Eurasanté accompagne chaque jour des entrepreneurs qui ont des idées innovantes mais aussi des entreprises étrangères qui souhaitent s'implanter dans la Région." Eurasanté est un réseau d’entreprises qui œuvrent au quotidien afin de proposer les meilleures prestations aux services médicaux de la région.


La crise sanitaire a eu un réel impact sur Eurasanté et a obligé les entreprises à "être réactives afin de réorganiser la production locale". "Une crise intense", renforcée par la gestion et l’implication stratégique de "12 000 emplois consacrés à la production de médicaments, de poches de sang, de masque...".
L'industrie de la santé représente une part très importante de l'activité de la région, ce qui a contraint certaines entreprises comme Anios, à "se réorganiser dans l'urgence, à produire du gel hydroalcoolique, afin de satisfaire les besoins du pays et de la région".


Cette épidémie a aussi créé "de nouveaux besoins qui se sont faits sentir au chevet du patient et aux côtés des soignants." De par ces nouveaux besoins et grâce à la multiplicité d'idées innovantes, "l'année 2020 a été l'année la plus importante en termes d’entrée en incubation dans le dispositif de création d'entreprises" à Eurasanté.
Il existe aujourd’hui un réel besoin de recruter afin de contribuer à l'enjeu stratégique de l'industrie de la santé. Parmi les 2 000 emplois crées cette année, "50 le seront dans une entreprise de production de capuchon en caoutchouc afin d'augmenter les cadences de sorties des vaccins".

Au sein de la structure Eurasanté elle-même, qui emploie plus de 100 personnes, il y a un besoin de commerciaux, consultants en santé ou en RH, et des fonctions supports comme la comptabilité, la communication, la gestion de projet. Pour les start-up qui sont encore en "phase d'incubation", le Parc Eurasanté est en recherche "d'entrepreneurs ayant des compétences en gestion et comptabilité afin de développer les idées nombreuses".


Enfin, Eurasanté accompagne également ses nouveaux talents dans la formation avec le développement d’une usine école qui "forme de manière simulée aux métiers de la production", mais aussi grâce à la CEO Académie qui accompagne et forme les dirigeants d'entreprise.


Retrouvez l'intégralité de l'interview :

[BFM Grand Lille / L4M] EURASANTÉ : «Investir 1 milliard d'euros pour la création de 2 000 emplois»