Vous recherchez...

Interview : Pédicure-Podologue

Pédicure-Podologue

Catherine Donnez (45 ans)

Quel a été votre parcours scolaire pour accéder à la profession ?

Après le Bac B, j'ai suivi deux années de formation sur Lille dans une faculté privée pour obtenir le diplôme de pédicure podologue. Mes cours étaient assez théoriques, je n'ai pas eu l'opportunité de faire de stage pratique pour découvrir la profession.

Connaissant peu la profession, pourquoi vous êtes-vous orientée vers ce métier ?

Car je connaissais un peu le milieu paramédical grâce à mon environnement familial et ça m'a assez tenté. De plus, par facilité, les études longues ne m'intéressaient pas et je souhaitais me spécialiser rapidement dans un domaine précis.

Une fois diplômée, comment avez-vous exercé votre métier ?

De par la réputation professionnelle de mon père (NDLR : il est kinésithérapeute), je me suis installée tout de suite en cabinet. Et cela fait maintenant 22 ans que j'exerce mes activités de pédicure podologue à Lens.

Quelles sont vos activités principales ?

Je m'occupe des soins : ongles incarnés, cors, redressement des ongles… font partis de mon quotidien ! Pour cela, je désinfecte la matériel et j'utilise des pinces à ongles, une turbine et même du matériel dentaire pour soigner la clientèle. Je fais également des consultations pour des semelles orthopédiques. A ce sujet, avec l'évolution des matières et des appareils, j'ai effectué un stage pour actualiser mes compétences et maîtriser les nouvelles techniques. Mais les journées peuvent varier car je développe plus ou moins mon travail en fonction de la clientèle, des soins et de la demande nécessaire.

Finalement s'occuper de pied à longueur de journée peut sembler assez contraignant voire rébarbatif… Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Ce qui me plaît c'est l'aspect relationnel, être au contact des gens et leur apporter un certain soutien. C'est valorisant de donner un confort aux gens car ils en retirent une certaine satisfaction et sont reconnaissants à mon égard. C'est un plaisir d'aider les clients. De plus, j'ai toujours aimé le côté manuel et les différentes techniques demandées par la profession.

Quels sont les avantages et les inconvénients de votre profession ?

Comme c'est une profession libérale, je peux gérer mes horaires et ma clientèle comme bon me semble. De plus, selon les périodes je peux ajuster mes tarifs en fonction de la concurrence, ce qui me donne une certaine liberté professionnelle. Cependant comme les soins ne sont pas remboursés, il faut vraiment bien être à l'écoute de la clientèle pour la satisfaire au mieux.

Quels conseils pouvez-vous donner à un étudiant qui envisagerait une carrière de pédicure podologue ?

Je lui conseillerais de travailler en association avec un autre cabinet pour réduire les coûts et alléger les responsabilités. Pour être un bon podologue, il est aussi essentiel de ne pas se décourager et de s'actualiser régulièrement en investissant dans le matériel.

Quelles sont les qualités essentielles à avoir pour exercer votre métier ?

Il faut être courageux et ne pas compter ses heures pour rentabiliser son cabinet. De plus, il faut être proche de la clientèle et ne pas s'écouter.
M.H.K.

Voir aussi

Offres de formation