Vous recherchez...

Interview : Art thérapeute

27/04/09

Colette Larcanché (54 ans)

Depuis combien de temps êtes vous art thérapeute? Quelle formation avez-vous suivie pour pouvoir pratiquer ?

J'ai obtenu mon diplôme d'art-thérapeute en 1995 mais j'exerçais déjà les fonctions depuis 1977, à temps partiel, dans le cadre de mon travail d'éducatrice spécialisée auprès d'enfants autistes et psychotiques. J'exerçais ces fonctions sur la base de mon diplôme d'état d'éducateur spécialisé et de ma formation musicale en conservatoire (musique-piano). Puis j'ai fait une formation universitaire en musicothérapie de 1987 à 1988 avant d'intégrer la formation pour le DU d'art en thérapie et en psychopédagogie de paris V (qui n'existait pas lorsque j'ai fait ma formation de musicothérapie).La vocation de l'association Puzzle : le développement des pratiques, de la formation et de la recherche en art-thérapie. Et très particulièrement l'élaboration d'outils spécifiques à fort potentiel thérapeutique, dans une démarche pluridisciplinaire d'association de techniques artistiques- expressionnelles - corporelles.

Ou exercez vous votre profession ?

Au sein d'associations :Il s'agit ici d'ateliers ouverts directement par nos soins aux publics, mais aussi de prestations de services que nous effectuons pour le compte de structures de différents types : hospitalières (psychiatrie et non psychiatrie, tels que néonatalité, traumas crâniens, soins palliatifs, etc.), médico-sociales (IME), socio-éducatives (maison de l'enfance à caractère social, foyers, actions éducatives en milieu ouvert, etc.) , maisons de retraite et établissements gériatriques, etc.Au sein d'EPSM (établissements publics de santé mentale, anciennement dits « hôpitaux psychiatriques ») en secteur de pédopsychiatrie (enfants et adolescents) pour des troubles ou individus sur lesquels la psychothérapie classique n'est pas adaptée.

Quelle est votre clientèle ?

A l'association elle est très large, enfants, ados, adultes, personnes âgées, couples et familles. Avec des problématiques également très diversifiées, mais relativement légères ne nécessitant pas de soin lourd. Beaucoup de personnes viennent ainsi avec une demande d'amélioration, de mieux-être, et de développement personnel. Il s'agit souvent de difficultés ou attentes que la psychiatrie ne prend pas en charge. Pour les enfants nous avons une action importante de prévention au travers de la prise en charge de troubles de comportement, des apprentissages, et de la relation. Nous travaillons d'ailleurs dans le cadre des dispositifs de « réussite éducative » mis en place par l'Etat. En EPSM mes patients sont des enfants et adolescents souffrant de troubles divers.

Quelles sont les différentes méthodes, techniques que vous utilisez dans votre travail ?

L'art-thérapie est une forme d'accompagnement de type psychothérapique dans laquelle la personne, seule ou en groupe, est invitée à utiliser une ou plusieurs formes d'expression artistique (appelées « médiations »), entraînant alors un vécu susceptible d'apporter une transformation. L'art y est considéré comme un moyen mis au service de la personne et non comme une finalité. L'art-thérapie s'appuie sur le développement du potentiel humain créatif présent en chacun mais ignoré ou étouffé …La thérapie s'appuie sur une triple indication : thérapeutique, de développement personnel, de prévention à l'usage de tous.

Etes-vous sollicitée par le milieu médical ?

Oui, des patients nous sont régulièrement envoyés par des médecins (généralistes, psychiatres) ou des spécialistes dans le champ de la santé, de l'éducation et du travail social (psychologues, orthophonistes, infirmiers parfois scolaires, assistants sociaux, éducateurs, etc…) .

Quels sont les avantages et les inconvénients de la profession ?

La non réglementation du métier a plusieurs inconvénients : pas d'inscription au Répertoire national des métiers, pas de convention collective. Donc pas de repère en terme de rémunération ou même d'équivalence métier, chacun doit donc négocier son statut avec l'employeur. L'ignorance de l'existence de ce métier cela nous amène à devoir communiquer beaucoup sur ce que nous faisons…Les avantages quant à eux sont :L'enrichissement personnel lié à la rencontre avec des publics très variés que ce soit en âges, en terme de psychopathologie et de besoins, la recherche car il s'agit d'un métier encore en construction et la diversité des statuts (libéral, salarié, prestataire…)mais aussi travailler en réseau avec des associations, mouvements régionaux, nationaux et internationaux, fédérations d'art-thérapeutes telle est la démarche de l'association Puzzle depuis sa création…

Quel conseil donneriez vous à un jeune qui souhaiterait exercer le même métier que vous ?

« Pas de statut officiel, et/ou réglementé », voilà l'écueil actuellement le plus important pour un jeune… Face à l'engouement pour ce métier et l'affluence de demandes de formation venant de jeunes, je conseille toujours de faire d'abord un diplôme professionnel (santé, éducation, travail social, enseignement), qui pourra servir de tremplin à l'exercice de l'art-thérapie, et assurer un salaire.

Percevez vous un changement de regard sur votre profession ?

Il est indéniable et va dans le sens d'une reconnaissance d'un véritable outil thérapeutique.Les efforts de tous les art-thérapeutes, la multiplicité des écrits sur le sujet, des conférences et congrès, les retours et témoignages des usagers y contribuent en permanence.Les demandes en augmentation, que ce soit de formation ou d'utilisation de l'outil dans un but thérapeutique-personnel, psychopédagogique ou rééducatif le prouvent également. Des offres d'emploi commencent à arriver jusqu'à la Fédération qui s'en fait le relais auprès de ses membres…

Combien gagnez vous ?

L'association a fixé un taux de 38€/H pour ses intervenants, dits « prestataires ». Mais ailleurs, ça peut être moins, parfois beaucoup moins, mais parfois plus.Quand il s'agit d'un salaire mensuel, les taux ne sont plus comparables et sont directement liés au contrat et au statut retenus. Pour cela l'association s'aligne sur la convention collective de l'animation.
VB

Voir aussi

Offres d'emploi