Annuler

Interview : [BFM Grand Lille / L4M] Campus Pro : « Un CAP Primeur est créé pour la rentrée de septembre »

04 mars

Nathalie Poppe, chargée de relations entreprises au sein de Campus Pro nous détaille les formations spécialisées, qui offrent de nombreux débouchés dans la région, lors de l’émission « C’Votre Emploi ».

[BFM Grand Lille / L4M] Campus Pro : « Un CAP Primeur est créé pour la rentrée de septembre »

Boucher, boulanger, pâtissier, poissonnier, mais aussi crémier, traiteur, primeur, fromager… tous ses métiers sont regroupés sous l’appellation « métiers de bouche » ou « métiers du goût ». Nathalie Poppe, chargée de relations entreprises au sein de Campus Pro nous détaille les formations spécialisées, qui offrent de nombreux débouchés dans la région, lors de l’émission « C’Votre Emploi » du mercredi 3 mars sur BFM Grand Lille, et répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et de Thibaud Cottin (L4M).

« Pour chacun des métiers de bouche, il y a une formation, souvent un CAP ou une mention complémentaire, qui vient instruire à ces métiers », explique Nathalie Poppe. Campus Pro, basé à Lille-Hellemmes, est « un organisme de formation qui est aujourd’hui devenu un CFA, depuis la réforme de la formation professionnelle il y a un an et demi. Nous avons nos propres ateliers pour former aux métiers de bouche, mais aussi pour la partie théorique ». Près de 200 élèves se forment actuellement chez Campus Pro aux métiers du goût, mais les besoins en main-d’œuvre sont bien supérieurs. « On pourrait doubler les chiffres de recrutement si l’on avait tous les candidats », estime Mme Poppe. Mais chaque année, les formations se multiplient avec l’ouverture de nouveaux groupes d’apprenants, notamment en boucherie.

« Ce sont des métiers qui sont toujours en tension, depuis un peu moment maintenant. Ce sont des métiers qui restent difficile, très physique mais qui, notamment par le biais de la reconversion, attirent de plus en plus de public adulte », constate la chargée de relation entreprises, très proches au quotidien des employeurs potentiels, notamment la grande distribution, qui « recrute beaucoup sur ces métiers », avec des horaires plus cadrés et des missions plus variées.

Ouverts aux jeunes à partir de 15 ans et aux adultes en réorientation ou reconversion (de plus en plus nombreux !), les cursus de Campus Pro ouvrent les portes de « métiers valorisants, parce que donner « bien » à manger aux consommateurs, c’est un élément important aujourd’hui ». Métiers d’opportunité ou de vocation, les métiers du goût nécessitent des qualités bien précises. « Une bonne résistance physique, c’est indispensable. Il ne faut pas avoir peur de se lever tôt et avoir des aptitudes commerciales car après avoir préparé son produit, il faut pouvoir le vendre. Enfin, il faut des aptitudes artistiques car il faut savoir mettre en valeur son produit ».

Ces métiers, à l’image très masculine, s’ouvrent de plus en plus aux femmes. « Chaque année, dans nos groupes de boucher, on a des demandes de bouchères aujourd’hui, ce qui n’était pas le cas il y a une dizaine d’année », conclut Nathalie Poppe.

Un CAP primeur, dont la première rentrée aura lieu en septembre, vient de voir le jour chez Campus Pro, pour répondre aux demandes massives des entreprises.

Retrouvez ici l’ensemble de l’interview :

[BFM Grand Lille / L4M] Campus Pro : « Un CAP Primeur est créé pour la rentrée de septembre »