Annuler

Métier : Oculariste

Devenir Oculariste (formation, salaire...)

30 juin

L'oculariste est en charge de concevoir des appareillages de compensation pendant une phase de réadaptation ou de repos de l’œil.

Oculariste

Définition générale :

Technicien·ne de santé, expert·e dans son domaine. L'oculariste est en charge de concevoir des appareillages de compensation pendant une phase de réadaptation ou de repos de l’œil, mais également des prothèses oculaires de remplacement suite à des troubles du globe oculaire, des maladies ou les suites d’une chirurgie. Les appareillages reconstructeurs qu’il ou elle conçoit et pose sont à visée esthétique.

activités :

Il ou elle va déterminer les possibilités d’appareillage au cas par cas en fonction des contraintes et des pathologies. Une fois les besoins identifiés, il ou elle rentre en phase de réalisation. Pour cela : il ou elle procède à la prise de mesure, d’empreinte et de moulage de l’œil. La fabrication des yeux artificiels est artisanale. Les matériaux utilisés sont du verre ou du polyméthacrylate de méthyle. Leur plus bel aspect acte pour une meilleure réintégration sociale des personnes concernées.

Qualités :

- Minutie,
- Adaptabilité,
- Empathie
- Patience.

Compétences :

- Psychologie générale,
- Anatomie, physiologie,
- Communication / relations interpersonnelles,
- Confection de prothèse oculaire,
- Éthique et déontologie professionnelles,
- Utilisation de logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur -CFAO,
- Utilisation de logiciels de Conception et de Dessin Assistés par Ordinateur -CAO/DAO, 
- Techniques de thermosoudage et de formage,
- Biomécanique,
- Règles d'hygiène et d'asepsie,
- Myologie de la face,
- Eléments de base en électronique.

Formation :

Ce métier est accessible avec un diplôme de niveau CAP à Bac+2. Des formations complémentaires (Diplôme Universitaire -DU- prothèse faciale appliquée...) peuvent être requises ou alors disposer de 3 années d'exercice en continu chez un·e oculariste ou dans un établissement de santé dans lesquels sont conçues, fabriquées et adaptées ces prothèses, justifiées par une attestation du ou des employeur·euse·s.

Salaire :

Entre 1 200 à 1 500 € avec un niveau BTS.

Environnement :

Ce métier peut s’exercer dans le cadre d’une activité libérale ou alors dans un laboratoire de prothèse.