Vous recherchez...

Interview : Agent de voyages

Agent de voyages

Société: Agence Aventuria à Lille

Quelle formation avez-vous suivi pour devenir agent de voyages ?

J'ai fait un deug d'économie à la fac et j'en avais assez, ça ne m'intéressé pas vraiment. Ensuite un ami m'a inscrit dans une école de nouvelles frontières qui dispense une formation accélérée pour devenir agent de voyages. Je suis donc entré dans cette école pour suivre une formation de 4 mois. Aujourd'hui, il est préférable de faire un BTS de tourisme, c'est suffisant pour travailler. On reçoit beaucoup de CV de personnes qui parlent 5 langues et qui ont un bac +4 ou 5, ça ne sert à rien. Un bac +2 est très suffisant pour les tâches que l'on demande à un débutant. En ce qui concerne mes expériences professionnelles, j'ai d'abord intégré une agence Nouvelles Frontières sur la grande place, ensuite j'ai rejoint l'agence de V2 pendant trois ans. Ca fait deux ans que je travaille dans l'agence Aventuria.

Votre agence se spécialise dans quel domaine ?

Elle se spécialise sur l'Océanie, l'Australie et la Nouvelle Zélande, l'Afrique australe ainsi que les Etats Unis et le Canada. Ce sont des voyages complètement à la carte, sur mesure et donc plus haut de gamme. On se spécialise sur quelques pays mais les clients doivent pouvoir faire tout ce qu'ils ont envie. Ce ne sont pas des circuits organisés ni des voyages de groupe, ce ne sont que des circuits individuels.

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Par hasard. Comme je vous le disais c'est un ami qui m'a inscrit à l'école de Nouvelles Frontières mais j'aimais quand même les voyages et j'en avais fait déjà pas mal. Mais cela ne suffit pas celui qui dit qu'il a le goût des voyages, c'est inutile.

Beaucoup ont une image assez idyllique du métier, est-ce la réalité ?

La plupart des étudiants croient qu'ils vont voyager alors que c'est faux. C'est avant tout être un bon vendeur car le voyage est quelque chose d'immatériel au départ dont les clients ne pourront vérifier la qualité que sur place. C'est encore plus vrai dans notre agence où les voyages sont très chers, il faut donc de très bonnes compétences commerciales pour réussir à vendre un voyage exceptionnel juste en leur parlant. Il y a donc pas mal de désillusions sur le métier car voyager et connaître les destinations c'est bien mais notre travail c'est de vendre des voyages. Il faut également avoir de grandes connaissances sur les pays que l'on vend car on conseille les clients. Le deuxième amalgame qui existe c'est que lors de la formation on nous apprend à produire des voyages alors que la plupart des agents de voyages ne font que les vendre, ils sont tout prêts dans les catalogues. Beaucoup arrivent en disant qu'ils veulent devenir chef de marché, c'est le terme technique qui veut dire producteur de voyages, mais on le devient quand on a au moins 40 ans, 10 ans d'expérience dans la même agence et qu'on connaît la moitié de la planète. Donc certains ont de grosses désillusions. Ce sont des postes en or car on voyage tout le temps mais ils sont très rares.

En quoi consiste votre travail quotidien ?

Nous avons des catalogues par pays et ensuite on propose un voyage personnalisé selon les critères des clients : le budget, la durée, s'il y a des enfants, s'ils veulent beaucoup bouger ou pas ? Etc. Il y a donc un cahier des charges à respecter, ensuite on propose un devis et on en rediscute avec le client. Ca c'est la première phase de devis. Vient la phase de vente où l'on convint les personnes d'acheter le voyage qu'on leur propose. Et enfin la phase de réservation où on organise le voyage de A à Z contrairement à des agences plus classiques. On doit toujours faire attention au coût pour ne pas dépasser le devis. La dernière étape est la préparation du voyage en lui-même avec la remise du carnet de voyage au client avec les billets d'avion, les bons d'échange pour les hébergements et la voiture, tout les documents nécessaires.

Quelles qualités personnelles sont nécessaires pour être agent de voyages ?

Il faut vraiment être motivé pour vendre les produits. Il faut être extrêmement rigoureux car si je fais une erreur personne ne la verra et ce sont les clients qui auront des problèmes lors du voyage. Nous maîtrisons tous les paramètres ce qui est à la fois très intéressant et en même temps plus risqué que dans une agence traditionnelle. C'est vraiment le sens commercial qui est primordial car nos offrons des services qu'il faut vendre. Le secteur est très concurrentiel, il y a toujours plus d'agences de voyages et de personnes qui arrivent sur le marché avec une idée biaisé du tourisme. Il faut donc savoir sortir du lot. Après il est clair qu'il faut être aimable, souriant et disponible.

Dans quelles structures peut-on travailler ?

En général, on commence en agence généraliste. Il faut une certaine expérience et une bonne connaissance des pays pour travailler dans une agence spécialisée.

Quels sont les côtés positifs et négatifs de votre métier ?

L'inconvénient principal est le salaire qui est faible par rapport aux responsabilités que l'on prend. Cela s'explique car c'est un marché jeune où il y a beaucoup de monde alors les salaires sont tirés vers le bas. Pour obtenir un bon salaire, il faut travailler longtemps dans le tourisme et acquérir beaucoup d'expérience. L'avantage lorsqu'on rejoint une grosse structure c'est que l'on a accès à des voyages plus facilement et cela permet de se former. Dans notre agence, nous avons un voyage gratuit par an. Sinon nous sommes indépendants, en totale autonomie donc nous faisons ce que nous voulons tant que l'on vend.

Et un dernier conseil pour les personnes intéressées par le métier d'agent de voyages.

Il faut vraiment avoir envie et être motivé. Il ne faut pas faire ça juste pour avoir du travail. Si l'on est vraiment motivé, que l'on a envie de travailler alors c'est sûr on trouve du travail. Je préfère embaucher quelqu'un qui ne connaît rien aux destinations que l'on vend et qui ai vraiment envie de travailler que quelqu'un sans motivation. Il est essentiel d'avoir le sens commercial et de vendre le voyage comme tout autre produit en le mettant en valeur. Il faut apporter un plus, donner envie de voyager.
CD

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage