Interview : Responsable d'exploitation APS 9000

Société: SEP

Quel cursus scolaire avez-vous suivi ?

En fait, j'ai tout d'abord suivi un BEP commerce et service en 2 ans. En parallèle, je menais une carrière sportive de karaté, et mon professeur de l'époque connaissait une association qui proposait d'assurer la sécurité lors de concerts ou de soirées. C'est comme cela que j'ai commencé à entrer dans le monde de la sécurité.
Après l'armée, je suis rentré dans l'agence SA GIP pour un an. J'ai ensuite intégré le groupe ADS, à Puteaux, près de Paris. Mon poste a été délocalisé à La Madeleine, ce qui m'a permis d'intégrer le magasin Hyper Média dès son ouverture. Je travaille toujours pour ce magasin qui s'appelle aujourd'hui Planète Saturne. Mon employeur est quant à lui devenu SEP.

Comment avez-vous évolué au sein de l'entreprise ?

Il existe aujourd'hui, dans la sécurité, un nombre impressionnant de professions allant d'agent à ingénieur de sécurité. Je suis rentré dans cette entreprise comme agent de sécurité, je suis passé chef de site en 2000 et chef d'exploitation en 2002.

Qu'est ce qui vous a permis d'évoluer ?

C'est tout d'abord grâce à ses compétences et ses connaissances qu'on monte dans la hiérarchie. J'ai également passé plusieurs diplômes, pour authentifier mon savoir. En 1997, j'ai obtenu mon ERP1 (Etablissement recevant du public), en 2001 mon ERP2 et en 2003 j'ai obtenu plusieurs diplôme comme l'ERP3 et le CERIC, qui est le diplôme européen sur la malveillance. Les diplômes de surveillance sont de deux ordres : les ERP, qui sont destinés à la surveillance en magasin, et les IGH (Immeuble de grande hauteur), qui sont destinés à la surveillance de banques et des autres bâtiments à risques.

Qu'est ce qui différencie l'ERP1 de l'ERP3 ?

Plus le niveau est bas et plus il se tourne vers la technique, plus il est élevé, plus il se tourne vers la réglementation. Les niveaux 1 et 2 apprennent à faire face à toutes les situations qui peuvent se présenter dans le cadre de la profession. Le niveau 3 atteste de la capacité à prendre des décisions quant à l'installation du matériel de sécurité.

Y-a-t-il une correspondance de niveau entre ces diplômes et ceux de l'enseignement national ?

Le CERIC, l'IGH3 et l'ERP3 sont validés à un niveau Bac +2.

Quelles sont les qualités essentielles pour pratiquer ce métier ?

Il faut bien évidemment savoir rester maître de soi et être un bon médiateur en cas de conflit. Il est vital d'être sûr de soi car les interventions exigent des décisions rapides. Nous devons être à la fois autoritaires et courtois. L'expression « la main de fer dans un gant de velours » résume bien l'ambiguïté de notre profession. Si on est responsable d'un site ou d'une équipe, il faut aussi savoir motiver ses troupes, et s'adapter à chacun, car le niveau de compétence et d'étude est très variable d'une personne à l'autre. Enfin, il faut savoir que la profession demande une certaine disponibilité : on est souvent amené à faire les fermetures, tard en soirée.

Auriez-vous des conseils à donner aux jeunes qui voudraient s'engager dans la même voie que vous ?

Il faut tout d'abord être à l'écoute de la profession, car les possibilités d'évolution sont nombreuses, mais ne correspondent pas à chacun. Pour une personne qui veut évoluer, il est nécessaire d'être patient, car pour passer d'un échelon à un autre il est obligatoire d'attendre un an. Je conseillerais aussi de chercher la régularité dans le travail, plutôt que d'être à fond un jour et moins bon le lendemain. C'est souvent le cas avec les jeunes.

Existe-t-il une réglementation européenne au niveau de la sécurité ?

Oui, il existe des normes, mais elles ne concernent pas notre profession. Notre activité n'est régie que par le droit français.

Comment voyez-vous le futur de la profession ?

Les métiers de la sécurité ont de l'avenir car tout est de plus en plus sécurisé. D'ailleurs, la profession recrute à un niveau de qualification de plus en plus élevé. Il ne faut pas croire que notre activité se limite à une présence en magasin. Notre rôle devient de plus en plus préventif et nous intervenons beaucoup plus dans une démarche globale de fonctionnement du magasin ou du lieu à protéger.
C.S.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation