Vous recherchez...

Interview : Surveillant de nuit

Surveillant de nuit

Surveillant de nuit (depuis 2002)

Société: « Les Papillons Blancs » à Maubeuge

Quel parcours scolaire avez-vous suivi pour en arriver à votre poste actuel ?

J'ai suivi le cursus scolaire normal : passage à l'école primaire, au collège puis j'ai tenté d'obtenir un CAP Tourneur à Hautmont mais je ne l'ai pas eu. Je suis rentré ensuite directement dans l'industrie comme soudeur où j'ai appris le métier sur le tas. J'ai travaillé pendant dix ans là-bas avant d'obtenir un CAP et un Certificat de soudeur. Puis j'ai travaillé pendant vingt ans en métallurgie avant de rejoindre le foyer « Les Papillons Blancs » à Maubeuge en tant que surveillant de nuit, un métier que j'exerce depuis douze ans.

Est-ce que ces formations ont été utiles pour prendre en charge ce poste de surveillant de nuit ?

Mon cursus scolaire et mes diplômes ne m'ont pas servi à exercer mon métier actuel mais j'ai eu en revanche une formation d'aptitude au métier de surveillant de nuit lors de mon embauche. Celle-ci a duré trois mois.

Comment avez-vous été embauché ?

J'ai été embauché via une annonce déposée par l'ANPE de l'époque et j'ai été pris directement en CDI.

En quoi consiste votre travail ?

Mon travail consiste à surveiller un établissement et à être le garant de sa sécurité ainsi que de celle des résidents. Plus précisément, j'ai trois appartements à surveiller durant la nuit, occupés par trois personnes à handicap léger qui vivent en colocation. Mon travail débute à 23 heures et j'ai quatre rondes à effectuer chaque nuit, sans compter les déplacements en cas de problèmes. Je me dois d'être réactif et présent à tout moment pour venir en aide ou pour protéger les lieux. Je m'occupe aussi de réveiller les résidents le lendemain matin pour ceux qui doivent aller travailler.

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de votre profession ?

Il faut avoir beaucoup de sang-froid et surtout du contact humain en particulier pour ce qui est de s'occuper de personnes handicapées. Enfin, il faut une bonne condition physique pour être assez réactif mais aussi pour les rondes dans de grands établissements avec beaucoup d'escaliers.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

Je dirais que l'avantage et à la fois l'inconvénient de ma profession, c'est le fait de travailler la nuit. Travailler avec des horaires décalés peut être très contraignant surtout à cause de la fatigue mais d'un autre côté, toutes mes journées sont libres pour d'autres activités.

Une anecdote particulière ?

Un jour, l'un des résidents a réussi à échapper à notre vigilance. Ce n'est que le lendemain matin, lorsque j'ai fini mon poste à 7h et que je rentrais chez moi que je l'ai croisé en train de revenir vers le bâtiment discrètement. Il avait fait une fugue pendant la nuit.
BR03/03/2014

Voir aussi

Offres d'emploi