Vous recherchez...

Interview : Spécialiste du recrutement via les réseaux sociaux

Spécialiste du recrutement via les réseaux sociaux

Société: E-consulting RH

Site: www.e-consultingrh.com

Force est de constater que les réseaux sociaux sont entrés dans notre quotidien : Facebook a franchi le cap du milliard d'utilisateurs, LinkedIn détient une fréquence d'adhésion de deux nouveaux membres par seconde et Viadeo, le réseau social français, totalise 45 millions de membres dans le monde. Cependant une question se pose désormais : est-ce que cet avènement de l'internet social a aussi envahi la sphère professionnelle ? Les pratiques en matière de recrutement sont-elles en phase de révolution ? Pour connaître tous les enjeux de l'e-recrutement, Frédéric Laurent, spécialisé dans les recrutements via les réseaux sociaux, répond à nos questions.

Tout d'abord, pouvez-vous me présenter votre profession en quelques mots ?

Je suis dirigeant d'un cabinet RH, e-Consulting RH Nord, créé il y a 8 ans et pionnier en France dans le recrutement via les réseaux sociaux. Nous avons plus de 150 clients et nous intervenons essentiellement sur des profils pénuriques et les nouveaux métiers notamment dans le digital. Je suis également président et membre fondateur de l'association Française des Décideurs du digital.

Quelle est la réalité des réseaux sociaux aujourd'hui ?

Aujourd'hui, 8 français sur 10 connectés à internet sont présents sur les réseaux sociaux. 70 % d'entre eux sont même connectés à plus de trois réseaux sociaux. Ce n'est pas simplement un phénomène de mode mais un vrai besoin sociétal.

Quel est l'avantage du réseau social pour un recruteur ?

Le gros avantage est de passer du traitement de masse de CV à un traitement de contacts « utiles ». Le réseau social permet de ré-humaniser la relation candidat – recruteur. Cela permet également au recruteur d'élargir ses moyens de sourcing, et, entre autres, d'accéder à des personnes qui ne sont pas forcément en recherche active d'emploi et dont les profils sont rares. Ces personnes ont souvent des profils informatiques, cadres ou profils particuliers et par conséquent pénuriques.
Enfin, et ce n'est pas négligeable pour le recruteur, ce sont des outils de recherche dont les coûts sont minimes. Cela explique en partie leur utilisation.

Quelle différence entre un recrutement classique et un recrutement sur les réseaux sociaux ?

Lorsque qu'on utilise les réseaux sociaux pour la recherche de candidats, cela permet d'obtenir des informations moins orientées que sur un CV classique, et surtout plus proches de la réalité. Quand on a accès à ces deux sources d'informations sur une personne, il est alors intéressant de les comparer et d'en noter les différences.
Sur les réseaux sociaux, le cadre est plus informel et les candidats hésitent moins à délivrer un maximum d'informations sur eux. Nous sommes dans une démarche différente.

Est-ce indispensable pour un candidat d'être présent sur les réseaux sociaux ?

Le candidat doit comprendre que pour être repéré par un recruteur, le point fondamental c'est d'être visible. Être présent sur un réseau social n'est pas seulement une valeur ajoutée mais une démarche indispensable. Le candidat doit être présent car il ne peut pas savoir en amont quels sont les moyens de recherche utilisés par les recruteurs . Il s'agit de maximiser ses chances de rencontres avec ces derniers.

Comment mener une stratégie efficace de recherche d'emploi sur un réseau social ?

Il faut premièrement effectuer une distinction entre deux types de réseaux : les réseaux sociaux personnels et les professionnels. Les recruteurs utilisent évidemment majoritairement les réseaux sociaux professionnels, et en priorité les mastodontes, LinkedIn et Viadeo. Ensuite, il existe des réseaux professionnels spécialisés dans chaque domaine d'expertise. Dans le domaine de la santé, il y en a une vingtaine et dans le bâtiment 7 ou 8 par exemple.
Je conseille aux candidats d'être connectés à au moins 3 réseaux pour atteindre une visibilité suffisante auprès des recruteurs, et en particulier sur les réseaux professionnels et réseaux professionnels spécialisés. Pour être présent sur un réseau, l'étape la plus longue est la création du profil, ensuite l'actualisation de vos informations quotidiennes ne requiert pas plus d'une heure chaque jour. On doit d'abord bien peaufiner son profil ; le défaut majeur des candidats est qu'ils n'ont pas un profil assez vendeur. Le réseau fonctionne de la même manière qu'un moteur de recherche comme Google. Pour être le plus visible possible, il faut être exhaustif, donner le maximum d'informations à son sujet et choisir avec soin ses mots clés dans sa description. D'une manière globale, il s'agit d'assurer une cohérence entre ses profils sur les différents réseaux.
Avoir des profils en quantité n'est pas non plus recommandé, il existe 152 réseaux en France, si vous vous dispersez trop, d'une part vous risquez de ne plus être cohérent et d'autre part vous ne pourrez pas assurer votre présence régulière sur tous.

Facebook est-il un réseau utilisé par les recruteurs ?

Le recruteur cherche à obtenir le maximum d'informations sur vous, s'il a l'occasion de consulter votre profil il le fera. Ce que je conseille alors aux candidats c'est de créer deux profils Facebook, un à usage personnel et un autre profil professionnel potentiellement plus « sérieux », sur lequel vous compléterez tous les champs d'informations avec précision. Vous pouvez également gérer les paramètres de confidentialité afin de contrôler la diffusion de vos informations.

Et Twitter ?

Twitter est surtout un outil de recherche d'informations, on cherche beaucoup la personnalité, en revanche pour un candidat junior cela n'a pas vraiment d'intérêt. Il faut aussi savoir que les réseaux sociaux sont interconnectés entre eux et que chaque information sera dupliquée sur chacun des réseaux sociaux que l'on anime dont Twitter et Facebook. A partir d'un Twitter on pourra donc atteindre votre profil LindekIn par exemple.

Pouvez-vous expliquer ce qu'est le personal branding ?

C'est la marque personnelle d'un individu, la manière dont on va se mettre en avant, d'un point de vue professionnel ou personnel dans le but de générer sa crédibilité et sa visibilité sur le web. Quand vous êtes actif et cohérent vous allez vous créer une réputation sur le web.

Est-ce qu'il y a une réelle convergence entre la manière d'utiliser les réseaux sociaux par les candidats et ce que recherchent les entreprises ?

Les entreprises se disent qu'il est indispensable d'aller sur les réseaux mais ne savent pas toujours comment s'y prendre. Les recruteurs oublient souvent que les réseaux ne sont pas une banque de CV mais un moyen d'échanges d'égal à égal. Et c'est surtout dans ce point que réside la différence.
Au sein de notre cabinet nous donnons des formations aux entreprises afin de les aider à mieux comprendre le fonctionnement spécifique d'un réseau dans un objectif de recrutement. Elles ne peuvent pas aborder le candidat de la même manière. Elles doivent tout d'abord commencer par susciter l'intérêt d'une personne (un contact) dont trouver un job n'est pas forcément l'objectif. Ainsi, si l'intérêt du candidat et de l'entreprise est réciproque cela peut donner lieu à une rencontre plus formelle. Dans cette relation, le rapport candidat-recruteur n'est pas dominé d'un côté ou de l'autre, cela permet de ré-humaniser le recrutement.

Pensez-vous qu'un jour les CV n'existeront plus ?

Les réseaux sociaux ne sont qu'un outil parmi d'autres, et dans les années à venir d'autres canaux feront encore leur apparition. Ils permettront aux candidats d'être recrutés sans CV et davantage sur leurs compétences réelles. Nous allons effectivement progressivement sortir du CV pour ne finalement plus parler que de compétences. Le Web 2.0 ré-humanise les relations entre les deux parties.
CS14/10/2013

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de stage