Annuler

Interview : [BFM GRAND LILLE / L4M] : e-CONSULTING RH : "on provoque les belles rencontres"

06 janvier
Plusieurs secteurs d’activités ont connu, ces derniers mois, une pénurie de candidats, et ont...
[BFM GRAND LILLE / L4M] : e-CONSULTING RH : on provoque les belles rencontres

Plusieurs secteurs d’activités ont connu, ces derniers mois, une pénurie de candidats, et ont donc fortement sollicité les chasseurs de têtes. Pour en parler, Frédéric LAURENT, Directeur Associé de e-consulting RH et Recrutement start-up, ainsi que Thibaud COTTIN, Responsable Communication chez L4M, étaient présents sur le plateau de BFM Grand Lille, ce mercredi 5 janvier 2022.

Le métier de Chasseur de tête a longtemps été associé de manière négative. Or Frédéric LAURENT le précise : « Notre but est d’être bienveillant, d’échanger et de susciter l’intérêt, c’est le cœur de notre métier ». En effet, ses missions au quotidien sont d’identifier les bons candidats afin de répondre au mieux aux besoins des entreprises.

La Région Hauts-de-France a actuellement d’énormes besoins dans les secteurs de la logistique, de l’industrie, du digital/web/cybersécurité, ou encore des services à la personne.

Frédéric explique que pour rechercher des « pépites », il est sur une démarche 360°, c’est-à-dire qu’il utilise à la fois tous les canaux institutionnels, les écoles, les sites d’emploi, comme l4m.fr, ou encore les réseaux sociaux professionnels.

Mais le métier de Chasseur de tête consiste également à rechercher des personnes qui ne sont pas forcément en recherche active d’un emploi. L’objectif est donc de les démarcher, en suscitant leur intérêt et en échangeant sur leur projet, leur parcours, et leurs motivations. « Nous avons un rôle d’intermédiaire entre les entreprises et les candidats » ajoute Frédéric.

« Le recrutement, c’est une vrai méthode, des vrais moyens, avec une vrai structuration par rapport à ça. » insiste Frédéric. Pour devenir Chasseur de tête, il y a deux possibilités : on peut suivre une formation en Ressources Humaines afin d’apprendre le métier, ou alors on apprend par soi-même, tout en se professionnalisant petit à petit.

Enfin, Frédéric l’affirme  « Notre métier, c’est provoquer les belles rencontres ».

Pour plus d’informations, cliquez ici 

Retrouvez l'intégralité de l'interview :

[BFM GRAND LILLE / L4M] : e-CONSULTING RH : "on provoque les belles rencontres"