Vous recherchez...

Interview : Community manager

Community manager

Loïc Flamment (21 ans)

Société: L'Autre Média

Parcours

Après avoir obtenu un Bac ES, je suis entré à l'IUT SRC (Services et réseaux de communication) à Lens, où l'on apprend à communiquer sur le web (Créer un site web, e-marketing…). Ensuite je suis entré en troisième année de licence e-commerce à Roubaix. J'ai eu à ce moment-là l'occasion de réaliser un stage chez l'Autre média, agence de webmarketing communautaire, où je suis encore actuellement, mais en tant qu'employé !

Pouvez-vous nous présenter le métier de community manager ?

Le community management consiste à prendre la parole au nom d'une marque sur les réseaux sociaux et mettre en place une stratégie de web communautaire. Dans un premier temps, on explique à un potentiel client ce que le community management pourrait lui apporter, ensuite on le rencontre pour qu'il nous présente son entreprise. La troisième étape consiste à « auditer » : on prend note de ce qui se dit sur l'entreprise au sein des médias sociaux (forums, blogs, réseaux sociaux, sites, avis clients…). Après avoir réalisé une étude concurrentielle (comment la concurrence s'est implantée sur les réseaux communautaires ?), on rédige une recommandation en expliquant quelle stratégie il faudrait adopter. Une fois que le plan est présenté à l'entreprise, celle-ci décide si oui ou non elle souhaite appliquer la stratégie en collaboration avec nous. Si le contrat est conclu, mon travail consiste à appliquer le plan.

Pourquoi avoir fait ce métier ?

Plutôt par hasard ! Au départ j'étais parti pour travailler dans le développement web, et puis finalement après l'IUT, je me suis tourné vers le domaine de la boutique en ligne. Et puis lors de l'entretien avec l'Autre Média, on m'a proposé ce poste !

Quelles sont les qualités nécessaires à l'exercice de cette profession ?

Il faut savoir être à l'écoute et disponible envers le client, être curieux et en constante veille : par exemple le réseau social Facebook change très rapidement, il faut savoir être réactif. La prise de recul est également importante. Au niveau des compétences, c'est mieux d'avoir des bases en communication, marketing et des facilités rédactionnelles. Au quotidien, il faut être honnête, transparent et rapide.

Les plus et les moins ?

Les communautés ne prennent pas de vacances, du coup, nous non plus ! Il faut sans cesse surveiller les réactions des internautes et réagir rapidement si besoin est. Pour les avantages, je dirais que travailler en agence permet d'avoir des activités variées : je peux communiquer sur le commerce de vélo le matin et sur l'image de marque d'une assurance l'après-midi.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui voudrait suivre cette voie ?

Quand on veut se lancer dans le community management, il faut avoir un pied dans le web, au niveau de sa formation mais aussi personnellement, par exemple en ayant tenu un blog, modéré un forum, créé un site internet… Evidemment, il faut s'intéresser aux réseaux sociaux et aller plus loin que les problèmes. Par exemple si un élément change dans la façon d'utiliser Twitter, il ne faut pas voir cela comme un frein au community management, mais au contraire imaginer une façon constructive d'utiliser ce changement.
FR31/10/2011

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage