Vous recherchez...

Interview : Community manager

Community manager

Nicolas Quillet (29 ans)

Société: L'autre Média

Quel parcours avez-vous effectué pour devenir community manager ?

Après le Bac, je suis allé à l'université pour préparer une maîtrise de Gestion de Projet web.

Et après l'université ?

J'ai monté Wokine, une web agency, il y a aujourd'hui six ans. Il y a deux ans et demi, j'ai créé une seconde société qui s'appelle L'autre Média, spécialisée dans les accompagnements des entreprises sur les réseaux sociaux, pour laquelle je suis donc community manager.

Pourquoi avoir choisi le milieu du web ?

J'ai deux passions, la musique et le web, et il m'a paru plus facile de vivre en exerçant dans le milieu du web que dans celui de la musique. De plus, c'est un outil de communication indispensable et particulièrement d'actualité.

Concrètement, en tant que community manager que faites-vous ?

Je suis fondateur et directeur de cette société dont le but est d'accompagner les marques dans leur utilisation des réseaux sociaux. Aujourd'hui, il faut repenser la communication, c'est pourquoi il est essentiel d'aider les entreprises à prendre la parole sur les réseaux sociaux.A moi d'étudier avec le client les meilleurs angles d'attaque pour atteindre les objectifs fixés.

Y a-t-il des inconvénients ?

Comme dans toute passion, ça demande du temps. On n'a pas besoin de beaucoup de choses pour travailler, une connexion internet suffit. À partir de là, il faut se fixer des limites. C'est aussi un métier méconnu et il est parfois difficile de montrer aux entreprises la valeur ajoutée que l'on peut apporter dans une campagne de communication. C'est un métier de spécialiste, qui ne s'invente pas et qui s'apprend à travers l'expérience.

Y a-t-il des avantages ?

C'est un métier flexible, pour les raisons évoquées précédemment, ça laisse donc la part belle au télétravail.

Quelles sont les qualités requises pour exercer cette profession ?

Il ne s'agit pas d'un métier technique, c'est avant tout un métier social, il est important d'avoir le contact facile, un bon relationnel, un esprit d'analyse, des qualités rédactionnelles, et être leader pour pouvoir animer les réseaux. Il faut également avoir une bonne connaissance du métier du client, c'est pourquoi on passe beaucoup de temps dans la veille.

Quelles sont vos perspectives d'avenir ?

Montrer à quel point ce métier est indispensable, aussi bien en interne dans l'entreprise qu'au travers d'agences, car la communication avec le client ne passe plus uniquement par la communication classique.

Auriez-vous un conseil à donner à un futur community manager ?

Ne pas faire que de la veille, un bon community manager c'est quelqu'un qui sait se vendre lui-même et qui a une réflexion par rapport aux réseaux sociaux.
AT11/10/2010

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage