Annuler

Interview : SANRINE SENECHAL, COORDINATRICE DU SERVICE APPRENTISSAGE - UPHDF

25 mars
L'Université Polytechnique Hauts-de-France accueille plus de 12 000 étudiants sur des campus  à...
SANRINE SENECHAL, COORDINATRICE DU SERVICE APPRENTISSAGE - UPHDF
L'Université Polytechnique Hauts-de-France accueille plus de 12 000 étudiants sur des campus  à taille humaine à Valenciennes, Cambrai et Maubeuge. Pourriez-vous nous dire en quelques mots les atouts et les projets de l’université ?

En introduction, il me faut mettre en évidence qu’une des particularités de l’Université de Valenciennes est d’avoir la moitié de ses étudiants en "Sciences et Techniques" et l’autre, en "Humanités". En avril 2016, le nouveau président, le Pr Abdelhakim Artiba, sous la pression des tutelles qui lui demandent un repositionnement stratégique de l’Université Valenciennes et du Hainaut Cambrésis au sein de l’académie des Hauts-de-France en pleine mutation, propose un nouveau type d’université : l’université polytechnique. Quelles sont ses caractéristiques principales ? C’est une université reposant sur deux pôles forts, l’un en "Humanités", l’autre en "Sciences et Techniques. Ce type d’université développe des formations qui ne pourraient pleinement exister au sein d’un seul de ses pôles, exemple : "Humanité / Numérique" ou "Ingénieur contracteur". De plus, pour l’ensemble des formations et pour chaque semestre, l’apprenant a l’opportunité de construire des compétences issues de l’autre pôle, exemple : les étudiants en Intelligence artificielle pourront suivre des cours d’éthique, les étudiants en Marketing Digital pourront suivre des cours en relation avec les Big Data, etc... Parallèlement, pour renforcer plus encore ses pôles, grâce à l’arrivée de nouvelles ordonnances permettant l’émergence d’établissements expérimentaux, l’UPHF se restructure. Le pôle "Sciences et Techniques" comprendra désormais un INSA : l’INSA Hauts-de-France, résultat de la mise en synergie de l’École Nationale Supérieure d'Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Electronique (ENSIAME), l’Institut des Sciences de Valenciennes (ISTV) et la Faculté des Sciences des Métiers du Sport. Ce pôle sera complété par la fraction de l’IUT de Valenciennes, opérant les formations secondaires. Le pôle "Humanités" est lui aussi restructuré. Un nouvel Institut est créé. Il porte actuellement le nom d’Institut des Humanités mais que sera très bientôt rebaptisé et comprendra 4 Unités académiques : "Managements Publique Privé", "Droit", "Économie – Géographie", "Histoire – Art – Lettres – Langues". De plus, viendront étayer ce pôle : la fraction de l’IUT de Valenciennes, opérant les formations tertiaires, l’École Supérieure d’Art et de Design de Valenciennes (ESAD) et l’École Supérieur Art et de Communication de Cambrai (ESAC).

Quelles sont les formations proposées en alternance ? Et quelles sont les démarches à effectuer pour intégrer une de vos formations (inscription, candidatures, financement…) ?

Les formations par alternance visent les secteurs d’activité suivants :

- Banque assurance

- Commerce vente

- Audiovisuel et Design

- BTP

- Industrie : Agroalimentaire, Chimie matériaux, Electronique et Télécommunications, Génie électrique et automatique, Génie mécanique et productique

- Informatique, Réseaux et Sécurité – Cyberdéfense

- Qualité, Hygiène, Sécurité

- Maintenance

- Logistique

- Transport Services aux personnes et aux collectivités : Administration publique, Développement économique et sociale, Droit, Sport

- Support à l’entreprise : Comptabilité contrôle audit, Management

Selon le profil et la formation visée, les modalités de candidature et d'inscription peuvent être différentes mais comportent toujours 3 étapes :

ETAPE 1 : La candidature ou pré-inscription auprès de la composante qui organise la formation : de décembre à septembre selon les filières

ETAPE 2 : L'inscription administrative : à partir de juillet

ETAPE 3 : L'inscription pédagogique auprès du secrétariat de la formation.

L’étape de candidature s’effectue à partir de la plateforme en ligne : Ecandidat : https://candidature.uphf.fr.

La procédure est dématérialisée : les vœux et la transmission des dossiers de candidature s’effectuent directement dans l'application. Pour en savoir plus, consultez les informations de la plateforme, ainsi que la page : https://www.uphf.fr/candidature-inscription. En parallèle de cette procédure,  le candidat doit  prospecter auprès des entreprises dont le secteur d’activité correspond à son projet professionnel.Enfin, le contrat d’apprentissage et les missions confiées doivent être validés avec le responsable de la formation et l’entreprise d’accueil.

 Quels arguments utilisez-vous pour convaincre un jeune candidat d’intégrer une formation en apprentissage, plutôt qu’un cursus classique ?

Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler qu’obtenir un diplôme par la voie de l’alternance a la même valeur que par la voie dite « classique ».Les principaux avantages sont :- le salaire,- l'expérience professionnelle,- l'entrée progressive dans la vie active,- la mise en application des cours en entreprise,- l'employabilité à la fin de la formation.Au-delà de l'aspect très concret de la formation, l’apprenti tire profit de cette expérience également à un niveau plus personnel : gain de confiance en soi, maturité accrue, aspect gratifiant et valorisant de ce mode de formation.

Pouvez-vous nous en dire plus concernant l’accompagnement que vous mettez en place auprès des étudiants et des entreprises partenaires ? Et pouvez-vous donner quelques conseils aux futurs candidat(e)s pour trouver une alternance ?
Nos étudiants sont accompagnés dès la construction de leur projet professionnel. Nous leur donnons des conseils sur la rédaction du CV et de la lettre de motivation, sur la façon de se présenter en entretien (simulation d’entretien d’embauche). Nous recevons régulièrement des offres de postes à pourvoir et nous pouvons donc également les mettre à disposition de nos futurs apprentis. Certaines filières organisent des job dating. Nous aidons également les entreprises à se faire connaître. Les 2 principaux conseils sont : « Etre et rester motivé » et « préparer au mieux son projet professionnel ». Il faut également bien se renseigner sur les entreprises et préparer ses arguments pour convaincre, sans oublier le savoir être. Ne pas hésiter à relancer les entreprises après avoir candidaté : oser et surtout communiquer vers les entreprises mais aussi avec nous qui pouvons être un bon relais en cas de difficultés.
SANRINE SENECHAL, COORDINATRICE DU SERVICE APPRENTISSAGE - UPHDF