Annuler

Métier : Moniteur·rice d’auto-école

Devenir Moniteur·rice d’auto-école (formation, salaire...)

07 juillet

Apprendre aux novices à utiliser « mécaniquement » une voiture, leur enseigner le code de la route et la sécurité routière afin qu'ils ou elles obtiennent le permis de conduire.

Moniteur·rice d’auto-école

Définition générale :

Apprendre aux novices à utiliser « mécaniquement » une voiture, leur enseigner le code de la route et la sécurité routière afin qu'ils ou elles obtiennent le permis de conduire.

Compétences :

- Savoir se mettre à l'écoute d'autrui,
- Savoir repérer divers itinéraires routiers en cas d'embouteillages ou d'accident.

Activités :

En auto-école :

- Enseigner le code de la route,
- La pratique de la conduite (maîtrise du volant, des pédales, du démarrage, du passage des vitesses, des manœuvres),
- Rôle éducatif très important afin de développer chez le futur conducteur la prudence, les réflexes, la maîtrise de soi et de le sensibiliser à la sécurité.

À son compte :

- Gestion des comptes et des salarié·e·s éventuel·le·s.

Qualités :

- Pédagogue,
- Patient·e,
- Vigilant·e,
- Dispositions relationnelles,
- Sang froid,
- Réflexes.

Formation :

Brevet d'Enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière. C'est un examen organisé par les préfectures.

Salaire :

Il est d'environ 1 550 € brut par mois mais peut augmenter avec les primes ou l'ancienneté.

Environnement :

Le·a moniteur·rice d'auto-école est un·e commerçant·e avant tout, il ou elle est souvent installé·e à son compte et les heures supplémentaires font parties de son quotidien ! Il ou elle peut intervenir auprès d'établissements scolaires, dans le cadre d'actions de sensibilisation à la sécurité routière et est souvent en relation avec la gendarmerie.

Moniteur·rice d’auto-école