Vous recherchez...

Interview : Libraire

Libraire

Parlez-nous de votre parcours scolaire ?

J'ai un parcours scolaire assez classique car je préparais l'expertise comptable. J'ai obtenu mes diplômes universitaires et ensuite il y avait trois ans de stage à effectuer. Suite à ma première année de stage, je me suis rendu compte que je ne me voyais pas passer ma vie à faire cela même si je n'avais pas de difficultés. Cette année de stage s'est déroulée dans une entreprise nationale avec une clientèle diversifiée, j'ai donc pu aborder tous les aspects de la comptabilité et je ne trouvais pas ce métier réellement épanouissant. Le travail est assez répétitif.

Comment avez-vous rejoint le monde de la librairie ?

Lors de ce stage, on m'a confié le dossier d'une librairie qui était à vendre et on m'a demandé mon avis pour une reprise de cette librairie. Connaissant bien les personnes qui souhaitaient acheter l'établissement, je leur ai conseillé de ne pas se lancer dans ce projet qui ne me semblait pas adapter à leurs souhaits et leurs capacités. Seulement j'ai moi-même accroché à ce projet et j'ai rencontré plusieurs fois les propriétaires de la librairie. Suite à ces entretiens, je me suis lancé dans l'aventure et j'ai repris la boutique. Je sentais que ce métier serait plus épanouissant et diversifié, cela m'attirait beaucoup même si je n'y connaissais rien. Grâce à mes études, j'avais tout de même de bonnes bases pour savoir gérer une entreprise comme celle-ci. J'ai commencé à travailler en libraire le 1er janvier 1974, d'abord trois mois au côté des anciens propriétaires pour apprendre le métier, puis seul. Je ne l'ai jamais regretté

Qu'avez-vous trouvé dans le métier de libraire ?

J'ai trouvé un tas de satisfactions. D'abord le domaine d'activité qui permet d'avoir du contact avec la clientèle, avec les fournisseurs et le contact avec les auteurs. Il y a aussi une certaine ouverture d'esprit, j'apprends sur tout ce qui se passe dans notre monde. Cela oblige à ne pas s'arrêter uniquement sur son idée et à son environnement, cela oblige à s'interroger. On prend conscience que le monde est une brassée de gens différents. On rencontre des gens qu'on ne verrait pas dans notre vie habituelle. J'ai pu aussi découvrir la vie du livre et j'ai enrichi rapidement ma culture. Nous avons la chance d'être dans un pays où il y a la liberté de pensée, de dire et d'écrire, le livre a donc une place importante dans notre société.

En quoi consiste votre travail quotidien ?

Il faut d'abord distinguer les librairies générales et les librairies spécialisées. Les libraires générales proposent tous les domaines du livre et donc très peu se créent aujourd'hui car cela nécessite de gros moyens. Ma librairie est généraliste car elle l'a toujours été et cela correspond plus au public de la ville. Nos points forts sont la littérature, la jeunesse, le scolaire et la bande dessinée, nous faisons également de la papeterie. Les librairies spécialisées se concentrent sur un domaine comme les sciences humaines, le théâtre, etc. Mon travail consiste d'abord à être en relation avec le plus d'éditeurs possibles et de connaître leur production. Il est aussi nécessaire de s'informer sur tous les sujets et par tous les moyens, il faut être au courant de l'actualité. Je m'occupe aussi des visites des représentants de maisons d'édition et de l'achat d'ouvrages. J'ai développé les relations avec les bibliothèques en leur proposant divers services pour permettre aux bibliothécaires de découvrir et d'acheter des ouvrages. C'est donc un service appelé office qui consiste à une présentation des nouveautés en fonction de leurs attentes. Nous répondons aux demandes de nos clients dans les meilleurs délais, nous les conseillons et commandons les livres qu'ils désirent. Il y a aussi la partie gestion de l'entreprise avec les relations avec les fournisseurs, la comptabilité dont s'occupe ma femme et également gérer les relations avec les employés.

Quelles sont les compétences professionnelles et les qualités personnelles nécessaires à avoir selon vous ?

Pour les qualités personnelles, la première serait de savoir écouter les autres pour bien comprendre les demandes des clients et avoir un esprit d'analyse. Il faut également avoir des connaissances encyclopédiques et littéraires. Pour les qualités professionnelles, il faut être méthodique et savoir prendre en compte le travail de chacun dans l'équipe. D'autre part, l'entreprise doit vivre, il faut donc avoir des compétences commerciales et de gestion d'entreprise. Il faut être plutôt disponible car lorsqu'on lance l'entreprise on travaille beaucoup et cela empiète sur la vie privée. C'est un avantage d'avoir un esprit de synthèse car les informations à traiter sont très nombreuses.

Un dernier mot pour les personnes intéressées par le métier de libraire.

Ce qui est essentiel c'est d'être passionné et intéressé par domaine culturel. Il faut également aimer le contact avec les gens et avoir des compétences en gestion d'entreprise. L'aspect financier est aussi important car ouvrir un commerce coûte cher. Il faut donc bien monter son projet pour le défendre auprès de la DRAC, du centre national des lettres, de la DELC et des collectivités locales qui proposent des aides.
M.B

Voir aussi