Vous recherchez...

Interview : Infirmière libérale

Claudine BECKAERT (48 ans )

Quelles études avez- vous suivies ?

Pour devenir infirmière il faut un bac et trois années d'étude en école d'infirmières. Personnellement je me suis formée à l'école d'Armentières. Maintenant, il faut avoir exercé 3 ans dans le milieu hospitalier pour se mettre à son compte.

D'ou vient votre vocation ?

Depuis toute petite, j'avais envie de devenir infirmière. A 10 ans, j'ai lu un livre du genre de ceux de la collection « bibliothèque rose » dans lequel l'héroïne était infirmière. Le fait de soulager les patients, le travail d'écoute… Tout ça m'a beaucoup touché.

Pourquoi avoir choisi le libéral ?

Le travail répétitif du milieu hospitalier ne me convenait pas et je suis plus indépendante en travaillant à mon compte.

Quels sont les inconvénients de ce métier ?

Il n'y a pas d'horaire, je vais voir les patients selon les prescriptions du médecin. Une piqûre peut avoir lieu à 7 h du matin comme à 20 h. Il faut donc être très disponible car il est facile de perdre de la clientèle. La comptabilité, « la paperasserie », sont aussi une grande charge de travail, enfin, il n'y a pas de congés payés ni d'arrêt maladie (pris en compte après le 90e jours d'arrêt ) sauf si on possède une assurance personnelle.

Les avantages ?

Le travail est varié, il y a beaucoup de contacts avec les patients, en général je suis les familles, je vois donc grandir les enfants, je les côtoie dans leur environnement. Je suis mon propre chef, je n'ai pas de patron !

Quelles sont vos activités?

Tout dépend de la pathologie traitée, je fais des piqûres, des prises de sang, des pansements, des dialyses, soigne les chimiothérapies, pose des sondes, je lave.. Comme vous pouvez le constater, c'est les activités sont très variées.

Comment une infirmière libérale se constitue-t-elle une clientèle?

Par rachat de la clientèle d'un médecin. Il s'agit d'une base car les patients peuvent choisir une autre infirmière. Après c'est le bouche à oreille qui fonctionne.
Le prix de la clientèle varie avec le chiffre d'affaires des 3 dernières années du médecin.

Pensez-vous qu'il est plus facile d'exercer dans le milieu rural ou semi-rural plutôt qu'en ville ?

Vu le manque d'effectif actuel, je dirais qu'il est facile de s'installer partout, de plus, il y a peu d'infirmières libérales.

Quel type de clientèle possédez- vous?

Il y a tout type d'âges, de milieux et de problèmes de santé. La seule différence réside dans le secteur, en ville les patients attachent moins d'attention à la personne qui les soigne. En campagne les patients vous offrent volontiers, le café, du gâteau et discutent avec vous.

Avez-vous un cabinet médical ?

Cela fait 20 ans que je travaille. Aujourd'hui, pour exercer en libéral, il est obligatoire d'avoir un local pour accueillir le patient. Je le loue dans un cabinet de médecin mais les consultations au cabinet sont rares, une infirmière libérale se déplace chez le patient en voiture.

Où vous déplacez- vous ?

Le cabinet se situe à Estaires, je me déplace donc en ville et dans toutes les petites villes voisines .Le week-end j'effectue environ 120 kilomètres.

A quel âge partirez-vous en retraite ?

L'âge de la retraite est fixé à 65 ans.

Combien gagnez-vous environ ?

La sécurité sociale possède des quotas, un déplacement vaut 2 euros, une piqûre 2 euros 90. Le salaire dépend de la journée. En revanche, nous devons cotiser à la sécurité sociale ainsi que pour la retraite.
E.K.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation