Vous recherchez...

Interview : Développeur web

Développeur web

David Brunet est à la fois développeur et gérant de l'entreprise Le Bar de la com, une société aidant des entreprises à développer leur présence sur internet et leurs outils de communication digitale et print.

Le fameux cliché du développeur web : cheveux longs, T-Shirt portant la mention d'un groupe de métal et toujours sur son ordinateur… Qu'en penses-tu ?

Je ne suis pas de ce genre-là. C'était l'ancienne génération. Maintenant, les développeurs web ne sont plus comme ça du tout. Avec l'essor du web, ces métiers se sont démocratisés et les développeurs sont plutôt des geeks « classiques ».

 

Comment en es-tu arrivé au métier de développeur web ?

Un peu par hasard, je ne connaissais pas ce domaine professionnel. Quand j'étais à l'école, internet n'était pas du tout démocratisé. J'y suis arrivé par le biais du milieu associatif. Avec des amis, nous avons monté notre association de jeu de rôle grandeur nature et de jeux vidéos. On a créé nos forums et nos sites. Je me suis découvert une passion pour la construction de sites avec le temps et j'ai développé des applications. D'abord pour les besoins de mon association, puis pour ceux d'autres structures auxquelles je participais.

 

As-tu suivi un cursus scolaire et universitaire en lien avec l'informatique ?

J'ai tout appris sur le tas, je n'ai pas fait d'études dédiées à l'informatique. En 2009, j'ai monté ma propre entreprise. Elle s'appelait Lockweb services et était dédiée à la création de sites internet. Depuis 2014, elle s'appelle Le Bar de la com. On a voulu lui donner un nom fonctionnant mieux question marketing.

J'ai commencé en dépannant les box internet et le hardware de manière générale. Puis avec le Bar de la com, nous sommes partis sur d'autres services pour aider les entreprises à développer leur communication print et digitale.

 

Peux-tu me parler un peu du Bar de la Com ?

À l'époque de Lockweb monster, j'étais prestataire pour Orange. Puis l'entreprise a connu un changement dans la direction et a restreint le nombre de ses sous-traitants. Et j'en faisais partie.

Au même moment, j'ai rencontré Julie qui était à l'époque stagiaire graphiste. Elle est restée et a apporté à l'entreprise la compétence visuelle qui lui manquait. Puis j'ai rencontré David Kleinpoort qui a apporté ses compétences en vidéo et en marketing et nous avons fondé tous les trois le Bar de la Com en 2012.

 

Pourquoi le développement web et non pas l'une des autres professions du domaine ?

C'est l'un des domaines que je maîtrisais le moins, alors j'ai cherché à en apprendre le plus possible. Avant ça, je faisais de la maintenance hardware, occupation qui s'est étendue grâce à Orange. Je me suis retrouvé manager à la tête de plusieurs pôles de techniciens.

Choisir ce domaine en particulier allait de soi, je me suis professionnalisé dans l'exercice de ma passion. Je suis arrivé dans ce domaine un peu par hasard.

 

Comment se passe la journée-type d'un développeur ?

Elle s'articule sur trois pôles : réunion, réflexion et action.

Je travaille en collaboration étroite avec les intégrateurs qui s'occupent de l'aspect visuel du site. Tout se décide en réunion qui se déroule entre le graphiste, le développeur et le chef de projet. Le graphiste suggère des idées que le développeur s'applique ensuite à mettre en œuvre.

Ensuite, je mets à plat mes idées sur mon tableau blanc pour avoir une vue d'ensemble du projet.

Puis je me mets au travail.

Je passe également du temps sur des plate-formes de code collaboratif. C'est très important de me tenir au courant de ce qui se fait pour pouvoir adapter ma manière de travailler. Dans la même veine, j'effectue beaucoup de veille pour me tenir informé des évolutions du domaine. Tout va très vite, alors il faut être à la page !

 

Vaut-il mieux être spécialisé dans un domaine professionnel ou au contraire être polyvalent ?

Ça dépend des envies de chacun et de la manière d'envisager le métier. Certains développeurs sont spécialisés dans de vieux langages. Ça leur assure une place de choix dans les entreprises qui utilisent encore ce genre de code. D'autres développeurs au contraire préféreront les langages plus récents. Le tout est de savoir faire un choix rapide et avoir la capacité d'apprendre rapidement ces nouvelles manières de coder. Une question de flair aussi, qui vient avec l'expérience.

 

Pour toi, l'expérience personnelle est-elle importante dans le domaine ou bien peut-on se contenter des connaissances théoriques que l'on a pu acquérir ?

On ne peut clairement pas se contenter de ses acquis puisque l'informatique et la structure du web évoluent tous les jours et de plus en plus vite.

 

Peut-on prévoir les évolutions possibles du métier ?

Difficile à dire, car le métier va évoluer en même temps qu'internet. Il y a également des modes qui arrivent et disparaissent. Les applications par exemple : fut un temps, chaque site devait avoir une application mobile tandis qu'actuellement, c'est le caractère responsive (qui s'adapte au terminal d'affichage) du site qui prime.

 

Des conseils pour les futurs développeurs web ?

Soyez passionné, testez des choses nouvelles sur des projets personnels, participez à des projets open source car c'est très formateur.

Toujours être à l'affût des informations en effectuant de la veille quotidienne sur votre domaine d'activité est une habitude très importante à prendre.

 

Dans quelles conditions le métier peut-il s'exercer ?

Tout dépend de la taille de l'entreprise. Le développeur web peut être seul ou évoluer au sein d'une équipe composée de plusieurs personnes dont chacun aura sa spécialité. Il peut aussi travailler en freelance aux horaires qui lui conviennent.

 

Quelles sont les qualités à posséder pour être un bon développeur web ?

Il faut être rigoureux, posséder un sens de la pédagogie pour savoir expliquer au client pourquoi ce qu'il veut faire n'est pas une très bonne idée. Il faut avoir une bonne capacité de concentration et la capacité de se mettre à la place de l'utilisateur du site qui pourra ne rien y connaître à l'informatique.

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage