Vous recherchez...

Interview : Stagiaire professeur des écoles (en titularisation)

Stagiaire professeur des écoles (en titularisation)

Thomas Broquet (22 ans)

17 h 30… Les élèves sont à peine partis que Thomas Broquet prépare déjà ses cours pour le lendemain. Il est en plein travail, lorsque j'arrive pour l'interroger. Nous nous saluons, et l'interview peut commencer…

Quel a été votre formation, votre parcours scolaire ?

J'ai d'abord obtenu un Baccalauréat série Scientifique, puis je me suis orienté vers un DEUG STAPS (Science et Technique des Activités Physiques et Sportives), à la faculté de Lille 2. Durant ces deux années, j'ai effectué 2 stages. Un stage d'observation en première année, et un stage de mise en situation professionnelle, la seconde.
Ensuite, j'ai passé une Licence STAPS, avec une option science de l'éducation, et une spécialisation dans l'enseignement primaire et secondaire. A la fin de cette année de Licence, je me suis présenté au concours d'entrée de l'IUFM, pour devenir professeur des écoles.
Au cours de ma première année d'IUFM, J'ai effectué 3 stages d'observation de 2 semaines. En fin d'année, j'ai obtenu mon CAPE, le Certificat d'Aptitude de Professeur des Ecoles. En deuxième année d'IUFM, où je me trouve actuellement, nous sommes considérés comme professeurs stagiaires. Au mois de septembre, je suis parti pour 3 mois en ERASMUS à Londres. En rentrant, j'ai effectué un premier stage, dans une classe de CE2 et un second en petite section de Maternelle. Durant ces stages, j'étais enseignant et c'est moi qui dispensais seul les cours à la classe. La fin de mon cursus est validée par les observations de mon livret de suivi, les notes obtenues en stage, et le rendu d'un mémoire.

Quel a été le contexte de votre embauche ?

En fait, ce n'est pas réellement ce que l'on pourrait appeler une embauche, puisque les professeurs des écoles, comme les professeurs de collèges / lycées, sont affectés dans leur établissement par l'académie dans laquelle il se trouve.

Vous avez une définition de votre profession ?

Bien sûr… Etre professeur des écoles, c'est proposer aux enfants des activités en rapport avec leur vécu et leur compétence. C'est aussi savoir les rendre autonomes et sociables. Par définition, c'est le rôle de l'école…

Pourquoi avoir commencé par un cursus de STAPS, pour ensuite s'orienter vers ce métier de professeur des écoles ?

J'ai d'abord fait STAPS, car j'étais très sportif. J'ai fait du Football pendant plus de 10 ans, à un bon niveau. Dans ma tête, le seul métier qui me convenait était celui de prof de sport. Mais, ma spécialisation enseignement primaire, en Licence, m'a fait prendre conscience que le public auquel je préférais enseigner était les jeunes enfants. Voilà pourquoi je me suis réorienté vers une formation à l'IUFM pour devenir professeur des écoles.
De plus, j'ai toujours souhaité travailler à l'étranger, et ceci est possible lorsqu'on exerce le métier d'enseignant.

Pour vous, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ?

D'abord, la patience, savoir garder son calme, et ce, en toute situation. Les occasions de s'énerver son nombreuses. Ensuite, dans le désordre, je dirais la persévérance, ne pas baisser les bras quand un élève n'arrive pas à faire ce qu'on lui demande. Etre organisé, pédagogue, mais aussi savoir rester ferme et ne pas se laisser attendrir par les petites frimousses. Et enfin, c'est important, être à l'écoute des enfants, et savoir accorder à chacun la même attention.

Et vous, vous n'avez jamais craqué ?

On a souvent l'occasion de « péter un plomb », comme on dit. Mais, il faut savoir prendre sur soi. Une fois seulement, alors que j'enseignais en SEGPA (Section d'Enseignement Professionnel Adapté), avec des élèves vraiment difficiles, je n'en pouvais plus, et j'en ai attrapé un que j'ai un peu secoué… Aujourd'hui, je n'en suis pas fier, mais il fallait voir le contexte…

Quelles sont vos perspectives d'avenir ?

Je veux partir enseigner à l'étranger, si possible à Montréal. Pour cela, l'année prochaine, je compte passer une Licence FLE (Français Langues Etrangères).
Sinon, j'aimerai aussi passer le CAPSAIS (certificat d'aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d'adaptation et d'intégration scolaires), qui me permettrait d'enseigner aux personnes handicapées, notamment, en CLIS, qui sont les classes d'intégration scolaire. En fait, ce sont des classes d'enseignement primaire, dans lesquelles, les élèves en situation de handicap sont mélangés aux autres enfants. Ceci pour faciliter leur intégration.

Vous avez des conseils pour ceux qui aimeraient suivre la même formation que vous ?

Je leur dirais d'abord de bien réfléchir avant de se lancer. Le concours n'est pas très difficile, mais je pense que pour enseigner, il faut vraiment avoir la vocation, sinon, ça ne peut pas marcher. Ensuite, il ne faut pas baisser les bras. En deuxième année d'IUFM, tous les étudiants se posent la question de savoir s'ils sont vraiment faits pour ça… Pour terminer, il faut savoir qu'à 17 heures, lorsqu'on ferme sa classe après le départ des élèves, le travail n'est pas fini. Il faut encore préparer les cours pour le lendemain.

Une dernière question ; quel est le salaire d'un professeur des écoles ?

On est payé dès la seconde année d'IUFM, puisqu'on est déjà considéré comme enseignant et que l'on commence à exercer. Au début, on touche environ 1 200 € par mois, et en fin d'année, 1 400 €. Mais ce chiffre augmente avec l'ancienneté, et en fin de carrière, un professeur des écoles gagne bien sa vie.
P.E.M.

Voir aussi

Offres d'emploi

Offres de formation

Offres de stage

  • assistant de travail temporaire / Stage conventionné / 59140 Dunkerque, 59190 Hazebrouck, 62100 Calais, 62200 Boulogne-sur-Mer, 62400 Béthune, 62500 Saint-Omer, 62520 LeTouquet-Paris-Plage